You are here
Home > Matin Libre > 14ème Cours de perfectionnement des officiers subalternes (Cpos) : Les stagiaires formés sur la géopolitique des frontières

14ème Cours de perfectionnement des officiers subalternes (Cpos) : Les stagiaires formés sur la géopolitique des frontières

Les stagiaires du 14ème Cours de perfectionnement des officiers subalternes (14ème Cpos) enrichissent leurs connaissances. Outre les cours in situ à l’Ecole nationale supérieure des armées (Ensa) sise à Porto-Novo, ils ont eu le bonheur de bénéficier d’un séminaire de formation délocalisé qui a eu pour cadre la ferme écotouristique Jacqueville de Tori-Cada. Grâce au précieux appui de la Fondation Konrad Adenauer, les 25 officiers subalternes ont reçu du 29 septembre au 04 octobre derniers plusieurs enseignements axés sur « les Forces armées béninoises et la nouvelle géopolitique des frontières ».

25 au total, les officiers en formation n’ont pas manqué de mots pour remercier leurs formateurs pour la qualité des communications et la richesse des échanges. En provenance du Congo Brazzaville, le Lieutenant Mockono Christ se réjouit d’avoir acquis de nouvelles connaissances sur la gestion et la sécurisation des frontières. Il n’a pas manqué de souligner que les nouvelles menaces qui pèsent sur les frontières africaines ne seront pas sans solutions. Même son de cloche du côté du Lieutenant Amadou Djibril Ratiatou qui estime que cette formation est « très utile surtout pour nous qui formons la génération montante. Cela nous permettra de contribuer à l’amélioration continue des actions des Forces armées béninoises ». Elle se dit d’autant plus satisfaite, qu’elle en sait désormais un peu plus sur la gestion des conflits ainsi que les grandes orientations de la stratégie de défense du Bénin.
De nationalité nigérienne, le Capitaine Ibrahim Issaka Abdoul Rachid après avoir salué l’initiative, affirme avoir beaucoup appris quant à la gestion des problèmes frontaliers d’autant plus que le Bénin et le Niger sont de proches voisins de par leur situation géographique. « Nous avons été édifiés sur plusieurs sujets notamment l’intégration, la gestion des frontières et l’analyse des conflits. Cette formation est très utile parce que en tant qu’acteurs de défense et de sécurité, nous devons pouvoir mettre à jour nos données d’analyse pour trouver les approches les plus efficaces pour jouer notre partition », a souligné pour sa part le Lieutenant Kossouho Luc, officier du Génie militaire.
Il n’en fallait pas plus pour que le Lieutenant-Colonel Lev Stanley Adanhode, commandant de l’Ensa, renchérisse. « Ce thème a été choisi pour leur faire toucher du doigt les réalités qui se trouvent au niveau de nos espaces frontaliers. Le contexte actuel est fait d’un certain nombre d’incursions qui posent un réel problème de sécurité au niveau de nos frontières surtout du côté nord-ouest où se trouvent les parcs W de la Pendjari et il fallait que les futurs commandants d’unité qui auront à déployer des troupes dans ces zones soient mis au parfum des risques et des problèmes de sécurité qui se posent afin de pouvoir gérer concrètement et avec efficacité la situation sur le terrain ».

M.M

Source: matin libre

Laisser un commentaire

Top