You are here
Home > Matin Libre > 15ème Circonscription électorale: Sèdami Fagla et Badirou Aguemon « vomis » par des militants Up

15ème Circonscription électorale: Sèdami Fagla et Badirou Aguemon « vomis » par des militants Up

(« La mauvaise gestion » faite du parti dénoncée)

 Si l’Union progressiste était une jungle, les « petits animaux »  refusent de se faire avaler aussi facilement par des « mastodontes ». Et déjà, ils tempêtent en le faisant savoir. En effet, dans la 15ème Circonscription électorale, un courant de pensée est né au sein de l’Up et porté par des militants. Dénommé « UP Mon Combat », ce courant de pensée dénonce « la mauvaise gestion » faite des militants du parti par la coordination de ladite circonscription électorale dirigée par Sèdami Fagla Mèdégan et son rapporteur Badirou Aguèmon. « Les leaders que nous dénonçons ne respectent pas les textes du parti puisque les statuts et règlements du parti n’encouragent en aucune façon la discrimination entre les hommes, femmes et jeunes, membres du parti. (…) Pour nos coordonnateurs, la quinzième circonscription électorale est devenue une jungle ou les jeunes et les femmes aux revenus modestes ne pourront accéder aux fonctions électives », exposent-ils entre autres. Aussi, ces militants entendent se battre, disent-ils, pour la restauration du « militantisme politique sain prôné par le Président de la République et bannir le règne de l’arbitraire et  de la discrimination financière au sein de la section Up de la 15ème circonscription électorale. En conférence de presse samedi 27 juin 2020, à Akpakpa, ces militants frustrés, outrés et révoltés, demandent la dissolution sans délai de la coordination dirigée par les deux responsables « vomis » afin que la saignée soit arrêtée, martèlent-ils. « Nous souhaitons enfin que la quinzième circonscription soit désormais gérée par des hommes qui incarnent les valeurs et principes du Parti Union progressiste », proposent-ils par ailleurs. Pour finir, ces militants venus des différents quartiers et sections de la 15è, ont tenu à préciser que ’’UP Mon Combat’’ « n’est ni une dissidence, ni un tambourinage béat encore moins un nouveau parti politique, mais plutôt une action de veille militante pour la sauvegarde des acquis politiques du Parti Union progressiste ».

 

Mike M.

Source: matin libre

Laisser un commentaire

Top