You are here
Home > Matin Libre > Fonctionnement des écoles privées au Bénin : Les fondateurs plaident pour l’allègement du régime fiscal

Fonctionnement des écoles privées au Bénin : Les fondateurs plaident pour l’allègement du régime fiscal

Les fondateurs des établissements scolaires privés du Bénin n’approuvent plus le régime fiscal auquel ils sont soumis. A la faveur des travaux du deuxième congrès ordinaire du Patronat, ces derniers ont haussé le ton.

 

Le patronat des établissements scolaires privés dénoncent le fait que les écoles privées soient considérées comme des entreprises commerciales par l’administration des impôts, avec une fiscalité lourde. Les fondateurs demandent d’ores et déjà, que leurs écoles qui sont des centres à caractère social et éducatif, soient soumises à un régime fiscal moins pesant. Ils entendent mener des démarches afin que leur cri de cœur reçoive un écho favorable de la part des autorités compétentes. Il a été également question des subventions que doivent recevoir les écoles privées de la part du Gouvernement. Les promoteurs des établissements scolaires privés demandent que le Gouvernement concrétise sa volonté de soutenir les écoles privées. Dans le même temps, ces acteurs particuliers de l’éducation au Bénin, demandent au Gouvernement de revoir le calendrier de recrutement des enseignants. Ces concours, organisés par l’Etat, perturbent bien souvent l’année scolaire dans les écoles privées. Les promoteurs souhaitent par ailleurs que les élèves excellents, admis au Certificat d’Étude Primaire, soient envoyés dans les collèges privés. Une action qui sera la phase pilote d’un projet entrant dans le cadre du partenariat public privé dans le secteur. Au cours desdits travaux, les promoteurs des écoles privées ont recommandé la mise en place d’un cadre formel de partenariat et de dialogue entre les promoteurs privés et l’Etat. Les promoteurs d’établissements privés du Bénin, invitent enfin les autorités béninoises à étudier avec sérénité le mémorandum soumis aux fins d’engager les solutions urgentes aux solutions de l’école béninoise. Notons que ledit mémorandum est adressé à cinq différents ministres du Gouvernement. Ce document à en croire le patronat, comporte les approches de solutions aux problèmes qui minent le rayonnement des écoles privées au Bénin. Venus des douze départements du Bénin, ces derniers ont mené des réflexions et harmonisé leurs connaissances et expériences, trois jours durant, pour parvenir à des solutions consensuelles en faveur de l’éducation au Bénin.

 

A.B

Source: matin libre

Laisser un commentaire

Top