You are here
Home > Matin Libre > Programme de salubrité des plages béninoises : Des agents d’entretien sans salaire, des clarifications !

Programme de salubrité des plages béninoises : Des agents d’entretien sans salaire, des clarifications !

Bientôt quatre mois de salaire impayé aux agents chargés de l’assainissement des côtes béninoises ou encore des plages. Ces derniers, retenus dans le cadre du Programme de salubrité des plages, se disent désespérés et surtout déçus quant à leur situation. « Je n’ai même pas pu fêter en famille car je n’ai pas eu de salaire depuis bientôt quatre mois », se désole un jeune agent musulman. Si souvent, le paiement des salaires connaissait de retard, depuis un moment, les salaires ne sont plus payés. Contactée, une source proche du ministère du cadre de vie, a apporté des clarifications. A l’en croire, depuis le début du programme de sécurisation et de salubrité des plages, les chèques ont été émis au nom des responsables des Organisations non gouvernementales (Ong) partenaires qui se chargent de payer les salaires aux agents. Selon la source, avec les nouvelles dispositions d’exécution budgétaire, le gouvernement a suggéré que les contrats soient directement signés avec les Ong et que plutôt les chèques soient émis au nom des ONG. Des instructions auraient été données afin que le processus aboutisse dans les meilleurs délais. Donc les salaires seront payés incessamment, rassure la source. Des détails confirmés dans une correspondance du ministre du cadre de vie, qui est parvenue à notre rédaction. En effet, dans la note n°0378/Mcvdd/Dc/Sp du 07 août 2019, adressée au directeur général de l’environnement et du climat (Dgec) et portant sur la sélection des Ong dans le cadre du programme, il a été recommandé des dispositions urgentes pour la mise en concurrence des Ongs qui opèrent dans le secteur en vue de la conclusion des différents contrats, conformément aux dispositions de l’article 38 du Code des marchés publics. Un processus qui justifierait la suspension des salaires des agents d’entretien ? De toute façon, ces derniers ont d’énormes difficultés à subvenir à leurs besoins et ceux de leur famille. Vivement que le gouvernement trouve une mesure dérogatoire pour soulager ces agents qui sont plus que jamais, désespérés. Notons que le projet a été initié en vue de rendre bien propres et attrayantes, les plages du littoral à Sèmè-Kraké et Hilacondji.

 

Aziz BADAROU

Source: matin libre

Laisser un commentaire

Top