You are here
Home > Le Matinal > Stagnation d’eau à Cotonou et Abomey-Calavi:Les clarifications du climatologue Placide Clédjo

Stagnation d’eau à Cotonou et Abomey-Calavi:Les clarifications du climatologue Placide Clédjo

Depuis quelques jours, il pleut fortement à Cotonou et Abomey-Calavi. Conséquence, l’eau stagne un peu partout. Le climatologue Placide Clédjo a apporté des clarifications à ce phénomène diversement apprécié par les populations.

« Souvent entre mai-juin, nous avons ce qu’on appelle la pluie de trois jours. En effet, il pleut durant trois jours et trois nuits. Chaque année, cela se produit. Ce n’est pas une anomalie. C’est lorsqu’on finit cette période que la pluie diminue d’intensité jusqu’à fin juillet où il y a une récession pluviométrique. Cette forme de pluie disparait pour laisser place à de fines gouttelettes du mois d’août. Cela permet de faire d’autres cultures et on recommence avec la saison en septembre. L’impression d’intensité de pluies cette année est liée au fait qu’il y a eu des aménagements routiers. Au campus d’Abomey-Calavi par exemple, il y a eu au niveau des amphithéâtres Idriss Déby et Uemoa, l’accumulation d’eau jusqu’à la hauteur de 50 cm. En réalité, ce sont des infrastructures routières qui sont réalisées derrière la clôture de l’Université. La voie qui quitte Zogbadjè pour le goudron est en réaménagement par les Chinois. Des caniveaux parallèles à la voie ont été réalisés alors que l’eau est perpendiculaire à ces caniveaux. Du coup, l’eau a été bloquée et n’a pas d’issue pour couler dans les caniveaux. C’est ce qui justifie ce problème. Mais nous avons fait diligence pour que les Chinois puissent se rapprocher de l’Université pour qu’on voit dans quelle mesure, nous allons construire les caniveaux de l’Université afin de pouvoir drainer nos eaux dans ces caniveaux centrales qui sont en construction. Le deuxième élément est la rue de Calavi même qui est inondée. Les inondations de Calavi sont dues aux dépressions fermées. Les cuvettes qui ne font pas circuler l’eau. La voie de Ouèdo qui est aussi inondée n’est pas due à la quantité de pluie. C’est parce que les caniveaux sont bouchés à cause de la voie qui est en aménagement. D’autres caniveaux bien dimensionnés sont prévus pour collecter les eaux mais ils ne sont pas encore réalisés. C’est pourquoi actuellement, les eaux en quittant la partie la plus élevée, arrivées à ce niveau, n’ont plus d’issue et cela se répand sur la voie ».

 

Source : Ortb

 

Source: le matinal

Laisser un commentaire

Top