9ème édition de l’opération : La notion de propreté dans les habitudes à Bohicon

0 0

La campagne de salubrité instaurée par le maire de Bohicon continue de faire son petit bonhomme de chemin. Elle est à sa 9ème édition, le samedi 05 juin dernier et se déroule tous les premiers samedis du mois à partir de 7heures et dure deux heures de temps.

 

Les populations de Bohicon qui, entre temps, avaient perdu le sens  de l’hygiène et de l’assainissement de leur cadre de vie, reprennent progressivement conscience. Par le biais de l’initiative dite “Ahôvifô” ou <<Pas de prince>> qui se déroule simultanément dans tous arrondissements. Elles s’approprient l’importance de la propreté et changent du coup leurs habitudes. Spontanément, les bonnes dames, sans se faire prier, s’organisent pour débarrasser leur lieu de commerce des ordures. Selon, Me Rufino d’Almeida, le maire de la commune de Bohicon,  c’est la meilleure façon d’amener ses administrés à vaincre le paludisme et  les maladies d’origine hydrofécales  résultant de la malpropreté. Au vue de cet impact positif qu’est le changement de la mentalité des citoyens de Bohicon,  le locataire de l’hôtel de ville, estime que l’objectif de cette opération, qu’il a instituée en début de son mandat, est en passe d’être atteint. Mais attention! Il n’entend pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’elle lui a permis aussi  de décrocher le deuxième prix dans le cadre du concours <<villes durables>> organisé par le Fonds national de l’environnement et du climat (FNEC). ‘’L’opération Pas de prince ” n’est pas une initiative qui va disparaitre après quelques mois. Elle va se perpétuer dans le temps puisque l’assainissement du cadre de vie est un processus de longue à l’haleine>>, a fait savoir l’autorité communale. Ainsi, il a exhorté ses citoyens qui n’ont pas encore pris le pli de se mettre dans la danse avant qu’il ne soit trop tard car,  bientôt la phase de la répression et ceux qui enfreignent aux principes de l’hygiène et de la salubrité seront châtiés sans complaisance. Mais en attendant, signalons que l’édition de ce mois de juin s’est une fois encore consacrée au nettoyage de la mairie et des bureaux des arrondissements. A en croire Me Rufino d’Almeida,  il faut rendre propre l’intérieur de chez soi avant de penser à l’extérieur. Entouré donc du personnel de la mairie, de quelques conseillers et des membres de son cabinet, le  maire et son équipe ont détruit le gîte des reptiles qui discutaient les lieux avec les usagers des services communaux.

 

Fernand Kinmahou

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.