Alimentation et santé Houenassi Eve : “L’Orange est un fruit assez riche’’

0 0

(La femme enceinte ne doit pas se passer de l’orange, recommande la nutritionniste)

Dans un entretien exclusif accordé à votre journal, Houenassi Eve née Amoule, nutritionniste-diététiste en service au Centre hospitalier et universitaire de la Mère et de l’enfant (Chu-Mel), évoque les valeurs nutritives et nutritionnelles de l’orange, son importance pour la femme enceinte ainsi que son impact sur le renforcement du système immunitaire. Lisez l’interview !

 

Brièvement, comment présentez-vous l’orange ?

L’orange fait partie des fruits que nous avons au Bénin et surtout en abondance durant sa saison. Parfois, on ne sait quoi en faire. C’est un fruit de saison chez nous que nous consommons beaucoup. Certains en consomment de façon exagérée sans savoir la dose quotidienne. C’est un fruit qui est assez riche sur le plan nutritif et nutritionnel.

Justement parlant des valeurs nutritives et nutritionnelles de l’orange, que peut-on retenir Madame Houenassi ?

Sur le plan nutritif, je veux parler de tout ce que contient ce fruit comme nutriment. En dehors de la vitamine C que tout le monde connait, l’orange regorge d’autres vitamines. Il y a le calcium, le phosphore, le potassium même la vitamine E, K1, toutes les vitamines B surtout la B9 que nous appelons acide folique. Il contient également un peu de Bêta carotène qui peut être transformé en carotène ou en vitamine A. Et c’est un fruit qui regorge d’eau. Pour ceux qui n’aiment pas boire ou qui ne sont pas habitués à boire assez, ils peuvent trouver leur compte en prenant de l’orange. Sur le plan nutritionnel, nous nous parlons souvent de 100 grammes. Donc quand nous prenons 100g d’oranges, il y a à peu près 47mg de vitamine C, 66 mg de calcium, 85 mg d’eau et 8g de glucides ainsi que 45,5 Kcal (énergie).

Puisque vous êtes nutritionniste-diététiste au Centre hospitalier universel de la mère et de l’enfant (Chu-Mel), dites-nous l’importance que revêt la consommation de l’orange sur la santé de la mère et de l’enfant ?

Le rôle de l’orange pour la femme enceinte est très primordial mais beaucoup l’ignore. Eu égard à tout ce que j’ai cité précédemment comme valeurs nutritives et nutritionnelles de l’Orange, c’est un fruit qui devrait être recommandé à une femme enceinte ne serait-ce qu’une orange en moyenne par jour. Puisqu’elle a besoin du calcium pour son enfant qui va naitre (formation des os), de la vitamine B9, qui permet de lutter contre les malformations, toutes les autres vitamines et sels minéraux. C’est un fruit assez complet qu’on peut recommander à une femme enceinte. Lorsque l’enfant nait, étant donné qu’on se focalise sur l’allaitement maternel exclusif jusqu’à six (06) mois. Donc à partir de 6 mois, on peut commencer par habituer cet enfant à l’orange ne serait-ce qu’une petite cuillerée par jour et après, il est habitué à prendre de l’orange pour son bien-être.

Dans le contexte actuel de la pandémie du Covid-19, des experts établissent un lien entre la consommation de l’orange et le renforcement du système immunitaire. Qu’en dites-vous ?

C’est une réalité et c’est surtout pour ceux qui n’en prenaient pas du tout de l’orange. L’orange contient une substance qu’on appelle flavonoïde qui lutte contre les radicaux libres responsables de certaines pathologies, donc c’est un anti-oxydant qui protège l’organisme contre certaines maladies même pour éviter des maladies cardiovasculaires. Vous avez aussi la vitamine C qui lutte contre les affections virales et bactériennes, protège la paroi des vaisseaux. Personnellement, je prends une orange tous les matins. Pour bien bénéficier des avantages du fruit, il faut surtout la manger avec la chair, il ne faut pas presser. Il faut la consommer régulièrement mais pas de façon exagérée surtout. Maintenant par rapport à la quantité, une orange en moyenne le matin suffit, il ne faut pas en prendre 10 ou 20. Parce que lorsque la quantité de vitamine C dépasse ce que l’organisme devrait retenir, le reste est éliminé. Cependant, les glucides, lorsque la quantité est importante, ce n’est pas éliminé. L’organisme transforme l’excès de glucide en glucose puis en glycogène et stocke. Et cela devient un autre problème à régler….Parce que nous consommons d’autres aliments qui nous apportent de la vitamine C et il ne faut pas dépasser 100mg de vitamine C par jour. Et surtout la consommer avec les fibres, c’est plus bénéfique car ces fibres nous protègent aussi contre certaines formes de cancer.

Vous estimez alors qu’il y a beaucoup plus d’avantages à consommer l’orange que de consommer le jus…

Oui beaucoup d’avantages. Lorsque nous parlons du jus d’orange, pour avoir un verre de jus, savez-vous combien d’oranges l’on presse ? Presque 10 alors qu’une orange suffirait pour combler vos apports nutritionnels recommandés. Et lorsqu’on parle de jus d’orange, il faut le faire soi-même pour savoir ce que l’on consomme. Il faut faire très attention au jus d’orange disponible dans les supermarchés et autres. Même dans les restaurants, il faut faire très attention car parfois, on vous dilue cela et on ajoute du sucre. Si vous voulez vraiment prendre du jus d’orange, c’est demi-verre bambou. Comme je l’ai dit, c’est mieux de consommer l’orange avec la chair mais il faut surtout consommer l’orange bio. Parce qu’on a toutes sortes de variétés d’oranges sur le marché. Les oranges bio, nous en disposons chez nous.

Pensez-vous qu’on en consomme suffisamment au Bénin ?

Nous en consommons mais pas de façon adéquate. On en consomme parfois de façon exagérée. Malheureusement, lorsque nous en avons en abondance, c’est difficile voire impossible de les conserver ou encore les transformer pour en tirer du pur jus. Chez nous, nutritionniste, nous parlons du pur jus auquel on n’ajoute rien du tout. Donc si on peut transformer ces fruits en pur jus que nous pouvons avoir durant la période de contre-saison comme on le dit, ce serait bien. Nous devons alors éduquer la population à savoir comment prendre l’orange.

Des conseils à donner ?

Comme je l’ai dit, si vous voulez consommer le jus d’orange, prenez le pur jus et il faut faire attention au jus dans les supermarchés et surtout ne pas en consommer plus qu’un demi-verre quotidiennement. Autre conseil important, ceux qui souffrent de brûlures d’estomac, les reflux gastro-œsophagien, ils doivent s’abstenir de prendre de l’orange.

C’est un fruit qui irrite un peu l’estomac.

Dans notre pays, disposons-nous d’usine de transformation de l’orange capable de nous produire du pur jus ? C’est un appel que je voudrais lancer. Au regard de la perte considérable observée pendant la saison des oranges, je lance un appel aux dirigeants pour aider à ressusciter les industries ou implanter de nouvelles adaptées à la fabrication du pur jus d’orange qui sera disponible en contre saison pour le bien-être de tous. Selon les informations que nous avons, quelque chose se fait déjà. Mais nous souhaitons que les choses s’accélèrent. Pour un peuple qui a faim, on ne peut retrouver des oranges jetés de la sorte. Il faut vite faire pour que nous ayons du pur jus que nous aurons à portée de main et pouvoir s’en procurer selon nos bourses.

Propos recueillis par Aziz BADAROU

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.