Aménagement urbain: La technique du coffrage glissant

0 0

Les travaux routiers sont soumis à des aléas et des contraintes qui, malgré les prévisions, sont parfois livrés avec du retard. Lorsqu’un chantier est réceptionné dans le minutage du calendrier d’exécution, c’est toujours très gratifiant pour l’entreprise adjudicataire et le maître d’ouvrage peut être fier de tenir ses engagements. On évite ainsi des pénalités de retard qui auraient pu être appliquées et quand les livrables sont fournis en avance, économiquement c’est un plus pour tout le monde. Il est donc important de trouver des solutions techniques qui produisent un gain de temps, une qualité de réalisation et une réduction des coûts. La construction et le réaménagement des routes nécessitent la pose d’éléments de borduration, des séparateurs de voie, des ouvrages d’assainissement et des trottoirs. Pour l’installation de ces dispositifs de retenues routiers, d’assainissement et de bordures, le béton extrudé est la solution technique la plus adaptée. C’est l’avis de VRD Consulting.

 

Le béton extrudé est un procédé qui consiste à façonner en place les éléments en béton devant servir à la réalisation des ouvrages de voirie à l’aide d’une extrudeuse (machine à coffrage glissant). Ça paraît complexe et compliqué dit comme ça mais le mode opératoire est très facile à assimiler et les moyens pour le mettre en œuvre sont simples techniquement. La suppression d’une manutention lourde, la diminution du temps de transport des matériaux, un rendement élevé, une qualité de fabrication, une mise en service rapide et une réduction des coûts de production, sont les principaux avantages de la technique d’extrusion du béton. Par ailleurs, elle permet d’apporter une continuité visuelle à l’ouvrage et d’éviter les effets « facettes » dans les arrondis accentués. L’extrusion accroît la solidité du béton qui est livré en continue par camion malaxeur dans la trémie de l’extrudeuse. Effectivement, vingt-quatre heures seulement sont assez pour atteindre la résistance optimum du béton nécessaire à l’ouverture ou la réouverture de la circulation ainsi qu’à améliorer la fluidité du trafic et conserver le bien-être des usagers. A l’aide de la machine à coffrage glissant, le béton extrudé peut s’appliquer sur une large gamme d’ouvrages : les équipements de sécurité, les bordures, les dispositifs de retenue, les glissières en béton, les murs et murets de soutènement, les composants de canalisation… Différentes moules peuvent être montées sur l’extrudeuse en fonction du type de produit à fabriquer. On peut ainsi produire toutes sortes d’éléments normalisés, spécifiques ou même spéciaux. Il est possible, en effet, de fabriquer un moule d’extrusion spécial et donc envisager de réaliser un ouvrage unique pour une destination particulière.

Nous devons penser en priorité à optimiser tous nos travaux et les solutions simples, efficaces et peu coûteuses devraient être la priorité lors des phases de conception, d’étude et d’exécution. La réalisation de nos projets routiers gagnerait à adopter cette solution peut dispendieuse, fiable et efficiente. Il n’y a que des avantages à utiliser cette technique :

Une promptitude d’exécution : une machine à extruder à vis pose 10 ml/minute de bordures normalisées pendant que des tâcherons expérimentés ne poseraient que 200 à 250 ml par jour et ceci dans de très bonnes conditions sans les joints.

Un état des Ouvrages réalisés : solidité élevée du béton coulé (27 MPa) et justesse d’application.

Un entretien facile.

Un avantage économique important et non négligeable.

Aucun Stockage d’éléments ou de matériaux quelconques hormis les adjuvants.

Pas de béton de pose ou de semelle de fortification.

Une réduction significative de la manutention et donc des risques d’accident du travail.

Une logistique simplifiée.

Un empiètement de chantier court dans le temps : faibles incidences en termes de nettoyage, phasage d’application adapté au contexte des travaux.

Une ouverture ou réouverture au bout de 24 heures de la circulation.

La technique d’extrusion présente tellement d’atouts pour tous les projets routiers présents et futurs de notre pays que nous pouvons, sans aucune ambiguïté, affirmer que le béton extrudé est un allié incontournable pour la construction et le développement rapide des infrastructures routières du Bénin durable.

Ce sujet vous a été proposé par VRD Consulting, Cabinet de conseil en ingénierie VRD dirigé par Ousman HASSAN, ancien superintendant VRD/SITE DEV, responsable du lot STRF, chargé de la supervision des entreprises Sogea, Eiffage pour EURODISNEYLAND IMAGINEERING France (agrandissement du parc Disney Studio), ancien conducteur de travaux principal chargé des travaux VRD La Celtique TP sous-traitant pour les lots VRD et canalisation sous dallage des entreprises Bouygues construction, Les Maçons parisiens, Pradeau Morin, Eiffage construction, Rabot Dutilleul Construction, Urbaine de Travaux … ancien Conducteur de travaux, responsable adjoint du site BVC chez CAPOCCI en groupement Eiffage et Razel-Bec pour les travaux de terrassement des 32 bassins de stockage de l’ITE, des puits de sortie, creusement de gare Brie-Villiers-Champigny sur la ligne 15 sud lot T2B pour la société du Grand Paris, ingénieur OPC chez Segula en mission sur l’aménagement de l’avenue de la République pour la mairie de Montgeron…

Contactez-nous au 97 40 98 20

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.