Après accès à son dossier: Les Avocats de Madougou vont porter plainte pour de nombreux faits

0 0

Après avoir eu accès au dossier de l’opposante Reckya Madougou, emprisonnée pour “terrorisme et mise en danger de l’État”, les Avocats de la candidate recalée du parti ” Les Démocrates ” à la présidentielle d’avril 2021 ont décidé de porter plainte, pour “dénoncer des faits dont elle est victime”. C’est la quintessence de l’entretien accordé à Rfi hier, mardi 22 juin par Maître Antoine Vey, un de ces Avocats conseil.

 

Interpellée sur le pont de Porto-Novo le 3 mars, Reckya Madougou, deux jours plus tard, est envoyée à la prison civile d’Akpro Missereté, après avoir été inculpée pour “financement du terrorisme”. En marge à sa première audition le 17 juin devant une commission  d’instruction, ses Avocats ont donc eu accès à son dossier. De ce fait, le Conseil que ses derniers forment a de facto décidé d’intenter une action en justice, pour “dénoncer quelques faits dont est victime l’ancienne Ministre de la justice. Intervenu sur Rfi pour la circonstance, Maître Antoine Vey, au nom de ses autres confrères, tout en confirmant cette information, n’a pas occulté quelques détails, y afférents. << Les avocats de Reckya Madougou ont décidé de formaliser une plainte saisissant l’autorité judiciaire béninoise et qui vise principalement à dénoncer beaucoup de faits, dont Reckya Madougou est victime. En premier lieu, une arrestation qui est complètement arbitraire et qui confine à la séquestration >>, a confié l’Avocat français. Mieux, dans son développement, en rappelant les circonstances dans lesquelles Reckya Madougou a été interpellée, Maître Antoine Vey déplore que l’accusée s’est par la suite vu notifier des charges qui, à l’écouter, sont absurdes. Lesquelles, rappelle-t-il, sont liées au terrorisme mais également à la mise en danger de l’État. << Des faits qui ne reposent sur absolument aucun élément concret, puisque maintenant nous avons pu avoir accès au pseudo-dossier, qui a été construit uniquement pour l’évincer, comme cela a déjà été le cas pour d’autres personnes >>, a soutenu le pénaliste.

J.G

Politique – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.