Atelier bilan du projet PF: L’ANCB pour un plaidoyer en faveur de la planification familiale

0 0

L’Association nationale des communes du Bénin (Ancb) organise les 22 et 23 Septembre 2021, un atelier de bilan et de plaidoyer du projet de promotion de la planification familiale dans les villes du Bénin (Pf). La cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée mercredi 22 septembre 2021 à Bénin Royal Hôtel de Cotonou, a réuni responsables à divers niveaux des ministères sectoriels, Partenaires techniques et financiers, représentants des organisations de la société civile et  élus et cadres communaux et municipaux.

 

L’atelier vise à présenter en détail, le projet de promotion de la planification familiale dans les villes du Bénin (Pf) et ses résultats, afin d’amorcer le plaidoyer auprès de l’État et des Partenaires techniques et financiers pour que les communes soient mieux positionnées dans la stratégie de promotion de la Planification familiale au Bénin. Le projet, piloté par l’Ancb bénéficie de l’appui technique et financier de l’Association internationale des maires francophones (Aimf), de la Mairie de Paris et de la Fondation Bill et Melinda Gates. Il fait suite à l’appel à projet lancé par l’Aimf dans le cadre du volet santé, de l’Initiative pour la Salubrité et la Santé en Villes, et dont l’Ancb a été sélectionnée comme bénéficiaire. L’objectif stratégique est de favoriser l’accroissement du taux de prévalence contraceptive moderne chez les femmes en âge de procréer de 12,4% en 2018 à 21,8% en 2023 au niveau national. Il ressort des  résultats, que 64.000 personnes ont été sensibilisées sur les 50.000 indiquées. Les communes de Dogbo, Matéri, Nikki et Ouessè en sont les bénéficiaires sélectionnées après un appel à manifestation d’intérêt lancé par l’Ancb au profit de toutes les communes du Bénin.

L’urgence de la planification familiale

Pour le directeur exécutif de l’Abpf, Ibrahim Moussa, l’atteinte des objectifs du développement durable passe la planification familiale avec pour conséquence, la réduction de la mortalité maternelle. Et à en croire les propos du représentant de la Représentante du Fonds des Nations Unies pour la Population-Bénin (Unfpa), la planification familiale joue un rôle important dans la lutte contre la pauvreté. Ce qui explique selon les propos de Dieudonné Bahoundje, la lutte que  mène l’Unfpa aux côtés du gouvernement, pour la promotion de la santé sexuelle et reproductive au Bénin. Le représentant du Ministre de la santé a pour sa part établi un lien entre planification familiale et développement. «  Il ne s’agit pas d’une politique anti-conceptionnelle, mais il s’agit d’une politique d’adaptation de nos revenus, de nos forces, de notre pouvoir économique à la taille de la famille pour mieux subvenir aux besoins» a clarifié Dr Thierry Lawalé. En procédant à l’ouverture de la rencontre, le président de l’Ancb s’est félicité  de cette volonté clairement affichée du gouvernement, de prendre à bras le corps les questions liées à la santé sexuelle et reproductive au Bénin. Tout en exprimant sa profonde gratitude aux différentes parties prenantes du projet, Luc Atrokpo a émis le vœu que le gouvernement prenne des décrets d’application de la loi n°2003-04 du 03 mars 2003 relative à la santé sexuelle et à la reproduction ainsi que l’accompagnement financier des communes à travers le Fadec santé communautaire pour la promotion de la Planification Familiale.

Th. A. 

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.