Benin/Après le remaniement: Abdoulaye Bio Tchané continue d’essuyer des camouflets

0 0

 Bien que reconduit au sein de la première équipe gouvernementale du premier réélu de la République du Bénin, Abdoulaye Bio Tchané ne laisse pas moins de plumes tant au plan de son positionnement naguère stratégique qu’au titre de la direction du parti Bloc Républicain. Chronique d’une série de camouflets que continue d’essuyer l’homme dont le rêve de briguer la magistrature suprême de son pays est par ailleurs brisé.

 

Toujours ministre en charge du développement et de la planification mais plus avec certains organismes et structures sous tutelle qui conféraient à ce département le prestige d’un ministère stratégique, Abdoulaye Bio Tchané vient également de perdre les privilèges de gouverneur du Bénin auprès de plusieurs institutions financières internationales dont la Banque mondiale et la Banque Islamique de développement. Fini donc les temps où il est l’interlocuteur privilégié des institutions pour le compte du Bénin, fini les voyages et autres nombreux avantages liés à ces délégations de pouvoirs. C’est désormais à son jeune collègue, précédemment ministre de l’économie et des finances puis promu ministre d’état en charge de l’économie et des finances lors du dernier remaniement que le président de la République a décidé de faire confiance.

S’il est difficile d’établir les raisons de cette perte de confiance auprès de Patrice Talon, l’on peut tout de même noter la curieuse indifférence des collaborateurs et proches militants du leader qu’est censé être le ministre d’état face à ces camouflets qu’il essuie. On est bien tenté de conclure que ce qui lui arrive réjouit ces derniers qui d’ailleurs ne se cachent pas pour relever les insuffisances du style de management de leur ministre et de leur chef de parti.

« (…) A sa place, j’aurais lu les signes et tirer toutes les conséquences dès la reconduction du ministre de la culture au sein du gouvernement alors même que celui-ci a démissionné du parti que je dirige », nous a confié un cadre du parti Bloc républicain qui dit avoir lu dans ce choix du chef de l’état, une prise de fait et cause pour le ministre démissionnaire contre le chef du parti avec qui il était en conflit.

Espérant être le candidat de la rupture pour la succession de Patrice Talon en 2021 conformément au prétendu accord de l’entre deux tours de l’élection présidentielle de 2016, Abdoulaye Bio Tchané qui a dû se consoler d’un maintien au gouvernement à défaut d’être désigné Vice-Président, mérite bien ces humiliations selon ses proches et soutiens qui, faisant le bilan des cinq premières années qu’il a passées aux côtés du président Patrice Talon, disent avoir du mal à montrer une seule action à mettre à son actif qu’elle soit pour la promotion de cadres le soutenant que pour des œuvres de soutien à la jeunesse ou aux communautés.

 

Mike M.

Politique – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.