Bénin : Des mesures fortes pour mettre fin à l’exploitation des enfants

0 3

Dans le cadre de la deuxième édition du dialogue intersectoriel de lutte contre le travail des enfants, Madame Adidjatou MATHYS, Ministre du Travail et de la Fonction publique et sa collègue des Affaires Sociales et de la Microfinance, Madame Véronique TOGNIFODÉ, accompagnées de la Représentante de l’UNICEF au Bénin, du Directeur de Cabinet du Ministre des Mines et des Préfets du Mono et du Couffo ont effectué, le mardi 26 Octobre 2021, une visite sur des sites d’extraction et d’exploitation de carrières à Dévé (Couffo) et à Houéyogbé (Mono). L’objectif de cette visite inopinée est d’aller constater de visu l’exploitation qui est faite des enfants dans ces lieux malgré l’interdiction par les textes en vigueur au Bénin.
Contre toute attente, le constat est écœurant surtout sur le site de Dévé. Quelques mineurs, accompagnés, pour certains, de leurs parents et d’autres, seuls, ont été retrouvés sur les différents sites. Les Ministres ont pour l’occasion chercher à savoir à travers leurs différents interlocuteurs (exploitants, enfants et parents) les raisons qui expliquent cet état de choses. Après les avoir écoutés, les Ministres ont donc profité pour demander des explications aux exploitants et sensibiliser les parents des enfants sur le respect des droits des enfants et la nécessité de les envoyer soit, à l’école ou en apprentissage pour ceux qui en ont l’âge.

Quelques parents interrogés ont reconnu l’existence de ces dispositions légales mais ont expliqué qu’ils ont juste voulu faire ce travail avec leurs enfants pour subvenir à leurs besoins. Des enfants ont même dit qu’ils sont venus faire ce travail malgré eux, pour avoir de quoi payer leurs frais de scolarité. Des déclarations qui ont amené les Ministres à rappeler aux populations l’existence de mesures sociales mises en place par le Gouvernement pour aider les femmes à mener des activités génératrices de revenus et de plusieurs autres dispositifs pour accompagner et faciliter l’instruction des enfants au Bénin. Il s’agit, entre autres du microcrédit Alafia ; du projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH), en son volet assurance maladie ; du programme de cantines scolaires ; de la scolarisation gratuite des enfants du primaire et des filles du 1er cycle du collège et d’autres appuis en kits scolaires, bourses d’études, …etc.
Autant de mesures dont les effets visent à assurer l’avenir des enfants et l’épanouissement des familles. À partir de cet instant, ont indiqué les membres du Gouvernement, il ne devrait plus avoir de raisons valables pour faire venir des enfants sur ces sites.
De fermes instructions ont été données aux différents Préfets, Maires et responsables de structures de l’État présents dans les deux départements pour une veille permanente afin de mettre fin à cette pratique. Ils ont été également invités à maximiser des actions de sensibilisation autour des mesures prises par le Gouvernement pour le bien-être des enfants et des familles.
Le séjour de la délégation à Lokossa a pris fin par le lancement de l’atelier de définition des stratégies de lutte contre l’exploitation des enfants sur les sites d’extraction et d’exploitation de carrières.

Fraternité

Leave A Reply

Your email address will not be published.