Bénin/Sécurité sanitaire des aliments: Le LCSSA, un laboratoire à la hauteur des défis de développement

0 0

Entre autres invités de la première édition du ‘’Vendredi Agricole’’ organisé le 24 septembre par l’Association Glé Xo, figure le Directeur général du Laboratoire central de sécurité sanitaire des aliments (Lcssa). Kinnou Kisito Chabi Sika a procédé à la présentation du Lcssa qui se veut être un outil à la hauteur des défis de développement du Bénin.

 

Créé en 2008, Laboratoire central de sécurité sanitaire des aliments (Lcssa) est à la pointe du contrôle de la qualité des aliments au Bénin et dans la sous-région. Pour son directeur, Kinnou Kisito Chabi Sika, la sécurité sanitaire des aliments figure en bonne place parmi les défis pour la croissance économique d’un pays, un défi que relève le Bénin à travers la création  du Laboratoire central de sécurité sanitaire des aliments (Lcssa). Selon les propos du Directeur général, avec ses deux principaux départements que sont la Physico chimie et la Microbiologie, des équipements de dernière génération et des techniciens aux compétences diversifiées, le Lcssa effectue plusieurs analyses afin de garantir au niveau national, régional et international, la qualité des analyses relatives à la sécurité sanitaire des produits agricoles, agroalimentaires et des intrants agricoles  Décrivant les caractéristiques du laboratoire, Kinnou Kisito Chabi Sika, a fait savoir qu’il dispose d’une capacité de 100 analyses par jours en physicochimie et de 20 analyses par jour en microbiologie. Ainsi, à l’en croire, grâce à ses performances et toujours orienté vers la qualité de ses services, le Lcssa a acquis la crédibilité qui permet aux petites et moyennes entreprises (Pme) des secteurs agricoles et agroalimentaires, de mettre à la disposition des consommateurs, des produits sains et bénéfiques pour la santé. Garant de l’État en matière de sécurité sanitaire des aliments, le Lcssa est certifié ISO CEI 17025 en 2016 avec 23 métaux accrédités. « C’est une fierté parce que beaucoup de laboratoires n’ont pas plus de 20 métaux accrédités », s’est félicité Kinnou Kisito Chabi Sika.

 

Thomas AZANMASSO

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.