Cas d’accidents sur ses chantiers au Bénin: Le Pdg/Ebomaf déplore et compatit

0 0

(Mahamadou Bonkoungou parle de ses relations avec Talon et les opposants)

Le Président Directeur général (Pdg) de l’Entreprise Bonkoungou Mahamadou & Fils (Ebomaf) a animé samedi 2 octobre 2021, à Ouagadougou au Burkina-Faso, une conférence de presse à l’occasion des 32 ans d’existence du Groupe. Occasion pour Mahamadou Bonkoungou de se prononcer sur ses relations avec le Président Patrice Talon, celles avec les opposants et exilés. Ceci, sans oublier de manifester sa compassion à l’égard des parents des victimes engendrées par des cas d’accidents sur les chantiers du Groupe au Bénin, et d’annoncer des mesures pour désormais pallier ces situations regrettables.

 

Septembre 1989 – Septembre 2021 ! Cela fait exactement 32 ans, que le Groupe Ebomaf existe. A l’occasion, le Pdg de cette entreprise spécialisée dans le Bâtiment et les travaux publics (Btp) ainsi que dans nombreux autres secteurs a rencontré les médias de plusieurs pays dans lesquels le Groupe est implanté, dont des journalistes béninois. Au cours de cette sortie médiatique, Mahamadou Bonkoungou, après avoir présenté succinctement l’entreprise, ses dérivés ou encore son chiffre d’affaires, s’est donc intéressé entre autres au Bénin et ce, sur trois points. D’abord, il est à noter d’après ses explications, que les relations entre le Président de la république du Bénin et lui ne souffrent d’aucune ambiguïté et par ricochet, sont au beau fixe. Pour preuve, le conférencier estime que le fait de voir Ebomaf continuer d’honorer ses contrats d’avec le Bénin est une raison de plus pour croire que leurs relations, contrairement à ce qui peut être pensé, sont sans aucune animosité. Ensuite, Mahamadou Bonkoungou a par contre réfuté toute idée de rapprochement entre les opposants politiques béninois et lui. À travers ses explications, l’homme d’affaires soutient que Ebomaf n’a aucun intérêt à soutenir un opposant qu’il soit béninois, burkinabé ou encore guinéen. << Nous sommes une société à but lucratif et nous travaillons avec ceux qui sont au pouvoir y compris au Bénin. Nous n’avons pas de raison à utiliser notre argent pour déstabiliser un régime que ce soit. Je lis dans les différents journaux comme vous ces déclarations sans fondement et nous avons d’ailleurs porté plainte contre un des journaux pour ces affirmations >>, a-t-il relevé.

Ebomaf rassure quant aux accidents sur ses chantiers…

Enfin, le troisième point concernant le Bénin et sur lequel le numéro 1 du Groupe Ebomaf s’est attelé au cours de cette sortie médiatique est relatif aux nombreux cas d’accidents causés sur ses chantiers dans le pays. À ce propos, Mahamadou Bonkoungou reconnaît qu’il y a effectivement une certaine recrudescence de ces cas d’accidents, sur certains de ses chantiers au Bénin. Tout en déplorant à nouveau ces situations regrettables, le chef d’entreprises a une fois encore profité de l’occasion pour présenter ses “sincères” condoléances  aux familles éplorées et à toute la nation béninoise. Puisque, selon lui, ces nombreux cas d’accidents ont fait effectivement des victimes. << Mais je voudrais vous dire que de pareilles circonstances ne laissent pas insensibles les premiers responsables. Nous avons pris des mesures visant à renforcer les capacités de nos conducteurs. Ceux nouvellement recrutés ont pris part à des tests de présélection. Nous allons durcir encore plus les conditions parce que tout ce que nous faisons là-bas ne vaut pas la vie d’une seule personne et je suis vraiment navré pour cette situation >>, a laissé entendre le richissime homme d’affaires burkinabé.

M.M

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.