Célébration de mérites : L’Abecs rend hommage à Christian Désiré Migan

0 1

Premier expert-comptable en Afrique de l’ouest, membre fondateur de l’Ordre des experts-comptables et comptables agréés du Bénin (Oecca Bénin) et premier président de cet ordre, Christian Désiré Migan a été distingué hier par l’Association béninoise des experts-comptables stagiaires et diplômés de comptabilité supérieure (Abecs) lors du lancement de leurs activités et de l’accueil de nouveaux membres à Novotel Hôtel. Occasion pour les uns et les autres de témoigner du parcours exceptionnel de ce grand homme. « A travers cette distinction, l’Abecs aimerait dire merci en reconnaissance de tout ce que vous représentez pour la profession comptable au Bénin en général et pour les experts-comptables stagiaires en particulier… », a déclaré Esaïe Hounkponou, président de l’Abecs. Occasion pour lui de faire savoir tout ce que cet aîné a fait pour l’évolution de l’Abecs. Ainsi, au nom de tous les membres de l’Abecs, Christian Désiré Migan a été honoré et magnifié en guise d’exemple à suivre.

Hommage de Romuald Wadagni à Christian Migan
« Tonton Christian a joué un rôle fondamental dans ma vie professionnelle, personnelle et familiale. C’est quelqu’un à qui je ne manifeste pas souvent tout l’amour que je lui porte. Dans ma vie professionnelle, il a joué un rôle important parce que ceux qui me connaissent savent que je ressemble assez à mon père, Nestor Wadagni physiquement, dans les gestuels et dans beaucoup de choses. Il m’a donné “le virus” au départ d’être ingénieur comme lui jusqu’au moment où j’ai croisé tonton Christian et j’ai décidé de devenir expert-comptable comme mon tonton. A l’époque, je ne connaissais rien de l’expertise-comptable et rien de la comptabilité. J’étais au collège faisant la série C, c’est tonton Christian qui m’a fait découvrir la comptabilité, qui m’a enseigné la comptabilité, qui m’a donné l’amour de la comptabilité, qui m’a donné les clés pour être expert-comptable… Quand j’étais au collège, les week-ends, il m’amenait dans son cabinet pour me montrer en quoi consiste la comptabilité.

C’est lui qui a pris le formulaire d’inscription à Grenoble, qui m’a aidé à le remplir, qui l’a déposé, qui m’a obtenu l’inscription et qui m’a amené à Grenoble. Papa m’a fait toute une autre inscription à Lyon pour faire les mathématiques et l’école d’ingénieur. Nous avons dû dribbler papa pour me retrouver à Grenoble. A l’époque, je n’avais jamais mis pied en Europe. J’ai grandi à Cotonou. J’ai le Bac et j’ai débarqué à Grenoble. Je commence les cours à l’université. C’est assez intimidant car, j’étais le seul noir de la promotion. J’étais donc impressionné pour mes premiers cours dans un grand amphi. Le professeur arrive et qui je vois, c’est tonton Christian qui était mon professeur. Cela m’a vraiment donné une confiance en moi, car j’étais vraiment intimidé. Tout ce qu’il a pu faire comme accompagnement m’a permis de sortir major de ma promotion, car, tout part de la confiance en soi. Et c’est tonton Christian qui m’a donné cette confiance-là. C’est parce qu’il m’a coaché que j’ai réussi à faire de brillantes études. Quand, à la fin, on devrait aller en stage, tout le monde allait dans les entreprises, j’ai pris conseil chez lui et il m’a dit d’apprendre le métier, le vrai en faisant la saisie-comptable. Il m’a donc conseillé d’aller dans un cabinet pour tenir les dossiers-comptables… Quand, à un moment donné, je me suis retrouvé aux Etats-Unis, il m’a conseillé de faire l’expertise-comptable américaine. Donc, grâce à lui, je suis devenu expert-comptable américain. A plusieurs moments de ma carrière, quand je vis des moments durs, il a été toujours là pour me conseiller… Il faut donc honorer tonton Christian tout le temps afin de profiter pour s’enrichir de lui… »

Fraternité

Leave A Reply

Your email address will not be published.