Célébration des 61 ans d’accession du Bénin à la souveraineté: Gilbert Akueson conjugue artistiquement la fête

0 0

(Une Kyrielle de compagnies de danse et d’artistes se sont produits)

Les danses endogènes dans toutes leurs variétés, ainsi que le défilé d’artistes chanteurs sur la scène du centre de loisir des jeunes d’Abomey Calavi samedi 31 juillet 2021. La manifestation s’inscrit dans le cadre de la célébration des 61 ans d’indépendance du Dahomey d’alors devenu Bénin aujourd’hui. L’entrepreneur culturel Gilbert Akueson, directeur dudit centre, s’est investi, lui et son équipe, à écrire à leur manière, l’histoire de cette commémoration d’envergure.

 

L’initiative s’appelle ‘’Podium de l’indépendance’’ et vise à célébrer chaque année le réveillon de la fête de l’indépendance sous une forme typiquement artistique. Une formule pour mettre en valeur les patrimoines matériels et immatériels dont le Bénin est dépositaire. « L’initiative est venu à travers un simple constat. Nous avons constaté que la fête de l’indépendance n’est pas célébrée comme cela se doit par toutes les couches des populations béninoises, hormis les manifestations officielles qu’on a la chance de vivre à travers la télévision et autre. Alors qu’en temps normal, cette fête devrait être un moment de joie intense et de plaisir partagé dans tout le pays et qui doit même se faire sentir dans les hameaux les plus reculés même du pays.  C’est-à-dire que tout le peuple béninois doit être en harmonie avec cette célébration qui n’arrive qu’une seule fois l’an. C’est dans cette perspective que nous avons muri nos idées et puis nous avons trouvé qu’il y a urgence de créer un espace d’expression artistique et culturel ne serait-ce que pour permettre aux populations de vivre autrement la chaleur et la ferveur de cette fête. De mon point de vue, la fête de l’indépendance doit être pour nous même le moment d’exposer au public nos richesses et nos valeurs culturelles », explique le manageur général de la Fédération des associations et compagnies de danses endogènes du Bénin (Facdeb), Gilbert Akueson l’initiateur du projet. Et pour le compte de cette année, c’est la commune d’Abomey-Calavi qui est choisi pour abriter l’animation dans le département de l’Atlantique. Sur la scène, c’est une cohorte d’artistes, de troupes et compagnies de danse qui se sont succédé. Entre autres : la compagnie ‘’Tonansé’’, les Etincelles, la compagnie Toffodji, les Génies noirs, l’artiste Sèwhui le roi du Dongoudou, la chanteuse et danseuse Sèdami pour ne citer que ceux-là.  C’est un événement soutenu par le Fonds des arts et de la culture et l’association Espoir Ekolèkpan international présidé par Mathias Agbokou.

Teddy GANDIGBE

Culture – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.