Célébration du mois du consommons local: L’espace Couleur Indigo promeut l’artisanat local à Ouidah

0 0

Dans le cadre de la célébration du ‘’Mois du Consommons local’’, Couleur Indigo, dans la commune de Ouidah a organisé un déjeuner de presse jeudi 14 octobre 2021. La promotrice, Nadia Adanlin a échangé avec les professionnels des médias, sur les activités de l’espace.

 

C’est autour d’un buffet composé de mets du terroir et dans une ambiance conviviale que la promotrice de l’espace Couleur Indigo s’est entretenue avec les journalistes.

A l’en croire, l’objectif est de mettre  en lumière l’artisanat local  de Ouidah, dans le cadre du ‘’Mois du consommons local’’ décrété par le gouvernement Béninois, pour se conformer à l’initiative de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (Uemoa). Pour ce faire, il a été procédé en collaboration avec le Collectif des artisans de Ouidah, à la sélection de quelques  corps de métiers qui, à travers l’exposition de  leurs produits, ont montré  tout leur savoir-faire. Selon les propos de la promotrice, l’Espace Couleur Indigo prend une part active dans la promotion du made in Benin. Sa spécialité est  le tissu indigo et s’articule autour de 3 piliers principaux que sont le prêt-à-porter, le recyclage des déchets textiles par des personnes vivant avec un handicap, et la production et commercialisation du tissu indigo, dénommé Elùvo. On y travaille également la terre cuite, la calebasse et le raphia.

Appuyée dans ses propos par  le président du Collectif des artisans de Ouidah, Luc Achille Quenum, la promotrice de l’Espace Couleur Indigo, Nadia Adanlin a appelé à davantage d’attrait pour les  produits made in Benin. Encourager  la  consommation massive de produits locaux au-delà des exigences de la certification des produits tel est le projet actuel. Ceci « pour faire preuve de patriotisme  à l’endroit de nos productions locales afin d’encourager les producteurs locaux et d’induire par là même des habitudes de consommation ». Quant aux questions liées à la certification des produits, il s’agit d’une étape plutôt organisationnelle qui n’est pas indispensable actuellement, a-t-elle fait savoir. Ce qui est important, nous dira-t-elle, c’est la collaboration entre les médias et la chaîne de valeur de la production locale au Bénin.  Cette étroite collaboration fera un grand bien à  notre pays et augmentera son rayonnement dans le concert des nations productrices de biens et savoir-faire.

 Après cet échange passionné avec les hommes des médias, en maîtresse des lieux,  elle leur a ouvert les portes de son atelier de production. La visite du site a permis de voir  l’espace de commercialisation des produits dénommé Elù Shop, où l’on peut se procurer les produits dans les gammes Jixomin, Asho Fènu Plus, Adalu, Héritage et Xwéda Blue, ainsi que l’atelier de broderie, en passant par la salle du traçage du motif sur du tissu écru, la salle de mise en œuvre du motif, la salle de recyclage et enfin celle de montage.

A chaque étape, les artisans ont apporté chacun à leur niveau, des éclaircissements sur le processus de leur intervention sur le produit.

 

Thomas AZANMASSO

Culture – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.