Clôture du Projet “Topics“: Les acteurs impliqués en conclave à Cotonou

0 0

Mis en œuvre dans trois pays notamment au Bénin, au Burkina Faso et en République démocratique du Congo, le projet TechnOlogie Participation citoyenne à la santé (TOPICs) connait déjà son épilogue. Les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet sont donc conviés du 1er au 02 mars 2022 à un atelier sous régional de clôture du projet à Bénin Royal hôtel de Cotonou. L’occasion pour les participants d’évaluer les actions menées ainsi que leur impact sur le système de santé.

 

Deux jours durant, les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet TOPICs dans les trois pays bénéficiaires procèderont à la dissémination des résultats et des conclusions découlant des actions menées. En conclave à Cotonou, ces derniers évalueront également les réalisations par pays ainsi que les faits saillants des leçons apprises sur la mise en œuvre du numéro vert à mi-parcours. A en croire le représentant de l’Institut de recherche pour le développement (Ird), Valéry Ridde, le projet basé sur l’approche recherche-action revêt une importance capitale et le déploiement d’une telle innovation technologique dans les pays bénéficiaires a permis de produire des connaissances scientifiques, de faire la recherche opérationnelle. Financé par le Canada et mis en œuvre en partenariat avec l’Institut de Recherche pour le développement (Ird), l’Unité de santé internationale du Centre Hospitalier Universitaire de Montréal (Usi-Chu Canada), le projet vise une amélioration de l’engagement des citoyens afin de rendre les systèmes de santé plus réactifs à leurs besoins à travers le développement de plateformes technologiques et le renforcement des capacités des partenaires locaux.

Quant au Directeur exécutif du Centre de recherche en reproduction humaine et en démographie (Cerrhud), Dr Jean-Paul Dossou, il s’est dit convaincu que le projet est ancré dans le paysage des innovations technologies à fort impact au Bénin notamment dans l’amélioration des services de santé. Une initiative qui devra contribuer à la concrétisation de la vision relative à la Couverture sanitaire universelle. Il a, par ailleurs, témoigné toute sa gratitude aux partenaires du projet.  Intervenant en ligne, la Directrice de l’Unité de santé internationale du Centre Hospitalier Universitaire de Montréal (Usi-Chu Canada) s’est réjouie des réalisations et des résultats découlant de la mise en œuvre du projet à travers des outils et stratégies innovants. Procédant à l’ouverture des travaux, la Directrice des systèmes d’information du ministère de la santé, Pedro Eunice a fait savoir que le projet vise à améliorer l’engagement citoyen en vue du renforcement de la qualité des services de santé grâce aux Tics. Toute chose qui a amélioré la redevabilité dans le système de santé au Bénin. A l’en croire, l’implication du citoyen s’impose pour une meilleure prise en charge sanitaire. La TechnOlogie Participation citoyenne en santé (TOPICs) a été d’une grande importance dans les trois pays en apportant des innovations technologiques qui ont été d’un grand support aussi bien dans l’amélioration des services de santé que dans la participation des citoyens à leur prise en charge, admet-elle. Elle a d’ailleurs témoigné sa gratitude à l’Ird et autres partenaires pour avoir appuyé la mise en œuvre du projet. Au Bénin, le projet a permis la réalisation d’une double technologie notamment le serveur vocal interactif et un centre appel accompagné de la mise en œuvre d’une ligne verte 136. Un numéro vert qui permet d’enregistrer plus de 60 000 appels chaque année sur l’étendue du territoire national ainsi que plus de 6000 avis recueillis à la sortie des soins.

Faut-il le préciser, le projet est porté au Bénin par le Centre de recherche pour la reproduction humaine et la démographie (Cerrhud) ; au Burkina Faso par l’Ong Action-gouvernance-interaction-renforcement (Agir-Sd) et au Congo par le Réseau national des Ong pour le développement de la femme (Renadef).

 

Aziz BADAROU

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.