Concours de Beauté ‘’Nanagan’’ 2021: Aklamanou Amélé, nouvelle reine de la beauté ronde

0 0

Sur une liste de dix candidates, c’est à Aklamanou Amélé Alexandrine de nationalité togolaise qu’est revenue la couronne Nanagan 2021, premier concours sous régional d’élégance et de valorisation de la femme. Une initiative de KDA Pro en partenariat avec Sigma Corporation, qui célèbre et met en valeur la femme africaine. A l’image de la première édition, celle de 2021 a brillé de mille feux sur la plage de l’hôtel Petit Brussel de Lomé dans la soirée de ce samedi 4 décembre 2021. Elles sont cinq candidates du Bénin et cinq du Togo à être sélectionnées après un casting pour participer à l’aventure 2021 du concours Nanagan. Dix candidates qui, au bout d’une résidence agrémentée de formation, de coaching, d’activités culturelles et ludiques, disputent la couronne de la deuxième édition du concours Nanagan au cours d’une soirée dédiée à la grande finale dudit concours. À la fin de ladite soirée colorée de lumière et d’un cocktail de sonorités africaines, c’est Aklamanou Amélé Alexandrine, styliste modéliste de formation, qui retient l’attention du jury présidé par dame Edwige Sant’anna épouse Atayi. Elle repart ainsi avec la couronne de l’édition 2021 du premier concours sous régional d’élégance et de valorisation de la femme. Elle est entourée de deux dauphines que sont: Mfon Hakja Barnadette du Bénin (Nanavi 2) et Kossi Kossiwa Sylvia du Togo (Nanavi 1).

Très contente de son sacre, Aklamanou Amélé Alexandrine qui, au-delà de la couronne et d’une enveloppe financière, remporte également un billet d’avion Lomé-Abidjan-Lomé et plein d’autres lots, compte consacrer essentiellement son mandat aux activités de valorisation des femmes initiées par KDA Pro, mais aussi à la promotion du « consommons locale » et à l’entreprenariat. <<Cette couronne représente pour moi un honneur, une gloire et je la porte pour toutes les femmes du monde>>, affirme la lauréate. Cette dernière profite de l’occasion pour lancer un appel aux femmes rondes: <<J’appelle toutes les femmes rondes à ne pas être complexées parce que, être un peu plus en forme que les autres n’arrête en rien. Je leur demande de s’assumer et de se valoriser>>.

Le concours Nanagan qui n’aspire en aucun cas à la promotion de l’obésité, mais plutôt qui se veut de faire taire le dénigrement et la marginalisation que subissent les femmes rondes est une initiative de KDA Pro. Une entreprise qui est sous la présidence de Kayissan Dominique Atayi, une femme amazone et engagée pour la valorisation et la promotion du genre féminin. Pour Kayissan Dominique Atayi, satisfaite du bon aboutissement de cette finale du concours Nanagan, la suite va désormais être consacrée aux activités d’ateliers formations pouvant permettre à la lauréate de porter des messages d’estime de soi, de confiance en soi et de développement personnel aux autres femmes. Il faut noter que cette soirée de la grande finale du concours Nanagan a été l’occasion de reconnaissance à deux femmes déterminées et engagées qui ont contribué au bon aboutissement de cet événement. Les dames Edwige Sant’anna épouse Atayi et Kayi Dogbe ont été faites ambassadrices émérites de Nanagan 2021. Dans les jours à venir, la Nanagan 2021 et les Nanavi vont recevoir au cours d’une cérémonie les différents lots qui leurs sont attribués. Plus qu’un concours de valorisation et de promotion du genre féminin, Nanagan est un évènement de brassage entre les femmes africaines ayant des formes généreuses. Le rendez-vous est ainsi pris pour une prochaine édition encore plus palpitante que les précédentes.

Bérénice Célia G. (Coll.)

Culture – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.