Conférence administrative départementale du Borgou: Les formations universitaires de l’UP et les réformes de l’état civil exposées aux membres

0 0

Les membres de la conférence administrative départementale administrative du Borgou étaient en session ce mercredi 16 Juin 2021. C’est la salle de conférence de la préfecture du Borgou qui a abrité cette séance qui a réuni autour du préfet Djibril Mama Cissé les chefs des services déconcentrés du Borgou. Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour.

Présentation des offres de formation universitaire de l’Université de Parakou et le soutien de cette dernière au développement du Borgou et les nouvelles réformes dans le domaine de l’état civil au Bénin. Telles sont les deux principales communications qui ont meublé la 6ème session de la conférence administrative départementale du Borgou pour le compte de l’année 2021. Dans sa communication, Docteur Clarisse TAMA IMOROU a fait l’historique de la création de l’université de Parakou. Elle a indiqué que l’université compte 11 facultés pour la formation et 16 laboratoires pour le renforcement des recherches avant de révéler que l’objectif de la formation à l’université de Parakou est de constituer un appui à la citoyenneté et de donner un enseignement sensible à la vie économique. Ceci dans la droite ligne de la vocation de toute université qui se résume à la trilogie de l’enseignement, de la recherche et de service à la communauté. Elle a beaucoup insisté sur le fait que l’université de Parakou s’inscrit désormais dans la dynamique d’un changement de paradigme de sa coopération avec les communes. Ainsi, les communes seront valorisées avec la capacité de changement de situation, à travers une identification collégiale des problèmes et des solutions. Ce qui permettra d’inspirer les décideurs locaux en matière de gouvernance et de gestion de leur territoire.

La seconde communication a été présentée par Farida BOUKARY OROU, administrateur civil, qui a levé un coin de voile sur les nouvelles réformes de l’état-civil. L’objectif des réformes est la modernisation de l’état-civil qui reste un défi pour le gouvernement de la Rupture à travers le PAG. C’est pourquoi, des lois ont été votées à cet effet. La communication est revenue sur le rôle et les responsabilités de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip). Elle a exposé aux membres de la CAD les avantages des nouvelles réformes dans le domaine de l’état civil et les a exhortés à faire la  sensibilisation autour d’eux. Il est à signaler qu’il a été fait au cours de la session, le point de transmission des rapports mensuels et d’exécution des plans de travail annuels des directeurs et chefs des services déconcentrés de l’Etat. Fustigeant les absences non justifiées de certains directeurs départementaux, le préfet Djibril Mama Cissé, a exhorté les membres de la CAD à faire preuve de responsabilité pour que de telles situations ne se reproduisent plus à l’avenir.

 

Albérique HOUNDJO Br/Borgou-Alibori

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.