Corées: Qu’est devenu l’homme qui a traversé la frontière du Sud vers le Nord?

0 1

Un homme a traversé la frontière la plus militarisée au monde, celle qui sépare les deux Corées ce samedi soir. Fait rarissime, l’individu non identifié est passé en Corée du Nord depuis le Sud. Habituellement ce sont plutôt des militaires nord-coréens souhaitant faire défection qui tentent de traverser la DMZ. Cette nouvelle interroge alors que la Corée du Nord est plus fermée que jamais depuis le début de la pandémie.

 

C’est vers 21h samedi soir, heure de Séoul, que l’armée sud-coréenne a repéré une personne dans la DMZ, la zone tampon étroitement surveillée qui sépare les deux pays. En réalité trois heures auparavant cet individu était déjà passé devant les caméras de surveillance militaire, sans être remarqué pour autant. Vers 22h40, il a atteint la Corée du Nord. Depuis aucune nouvelle, ni mouvement suspect de la part des troupes de Pyongyang n’a été à signaler.

Ces derniers n’ont pas donné de réponse officielle à l’armée sud-coréenne qui a alerté le Nord ce dimanche matin d’une éventuelle défection. Cette traversée est un véritable exploit tant la zone est surveillée des deux côtés et remplie de mines et de barbelés. Selon Séoul, il s’agirait d’un civil, sans qu’on sache s’il s’agit d’un Nord-coréen ayant précédemment fait défection au Sud.

Toutefois difficile de savoir si cette personne est encore en vie car la Corée du Nord a une politique très stricte dans la lutte contre la pandémie et les soldats auraient pour consigne de tirer sur ceux qui tentent de traverser la frontière. Lorsqu’en septembre 2020 un Sud-coréen avait été trouvé dans les eaux territoriales nord-coréennes, les militaires l’avaient abattu avant de brûler son corps.

 

rfi.fr

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.