Crue du fleuve Mono: Des villages déjà submergés

0 0

La montée des eaux du fleuve Mono fait déjà des ravages dans la commune d’Athiémé. Plusieurs villages se retrouvent déjà submergés. Selon les informations de l’Abp, cinq villages dans quatre arrondissements de la commune d’Athiémé, sont inondés. Ceci, depuis l’ouverture dans l’après-midi du jeudi 02 septembre 2021 du barrage hydroélectrique de Nagbéto sur le fleuve Mono. A en croire les informations glanées par le média  auprès du service du développement local et de la planification de la mairie d’Athiémé, le fleuve Mono est sorti de son lit depuis le week-end écoulé suite à l’ouverture du barrage hydroélectrique de Nagbéto. “Cette évacuation du trop-plein d’eau, qui a occasionné le débordement du fleuve, a atteint ce lundi matin à 08 h56 minutes la hauteur de 7,9 mètres au niveau du limnimètre installé au bord dudit fleuve à Athiémé. Avec cette hauteur atteint a-t-on appris au service du développement local et de la planification de la mairie d’Athiémé, six villages à savoir Adjassincondji dans l’arrondissement de Dédékpoè, Togblo et Adhamè dans l’arrondissement d’Atchannou, Aguidahoué dans l’arrondissement d’Adohoun et Athiémégan dans l’arrondissement central, subissent les affres de la montée des eaux du fleuve Mono. Aux dernières nouvelles, selon nos informateurs dans l’arrondissement d’Atchannou, le village de Houèglé est aussi inondé” informe le média en ligne. Pour le préfet Bienvenu D. Milohin, président de la plateforme départementale de suivi, de gestion et d’adaptation des risques et catastrophes, en raison de la crise sanitaire du Covid-19, il sera impossible de procéder au regroupement des populations sinistrées sous des tentes. Il sera donc fait recours à l’option d’intégration familiale, rassure l’autorité préfectorale. Les populations non touchées sont alors invitées à offrir des habitations aux personnes sinistrées le temps que la situation soit sous contrôle. Alors que les concertations se poursuivent pour voler au secours des sinistrés, les éléments de la police fluviale ont été déployés pour empêcher les populations de traverser le fleuve et d’éviter les cas de noyade.

A.B

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.