Deuxième session ordinaire CDCC à la préfecture de l’Ouémé: Baptême de feu réussi pour Dr Marie Akpotrossou

0 0

Examiner la situation de l’hygiène et de l’assainissement dans le département de l’Ouémé, du schéma directeur d’aménagement de la commune d’Akpro-Missérété, du Plan de Développement Municipal PDM  3ème génération de la ville de Porto Novo, c’est ce à quoi se sont attelés ce mercredi 27 octobre 2021 les membres du Conseil Départemental de Concertation et de Coordination (CDCC) à la deuxième session ordinaire de l’année 2021. Mais pour le préfet Docteur Marie Akpotrossou, c’est la première fois que cette assise se tient sous son règne. La cérémonie d’ouverture a connu la présence de cette dernière, des maires des communes de l’Ouémé, des membres de la Conférence administrative départementale (CAD), du représentant des chambres consulaires, du  représentant de l’Union des producteurs de l’Ouémé, du Président de la  Fédération des Associations des Parents d’Elèves des établissements scolaires de l’Ouémé et des cadres de la préfectures.

Du discours de la  préfète de l’Ouémé Docteur Marie Akpotrossou, on retient que trois communications meublent cette session ordinaire du CDCC. Ce cadre d’échange, de concertation et de coordination institué par la loi N°97-028 du 15 janvier 1999 portant organisation de l’Administration territoriale en République du Bénin, a pour rôle de se prononcer sur les programmes de développement économique, social et culturel des communes et leur mise en cohérence avec les programmes nationaux. Ce qui aboutit à l’engagement de la transformation structurelle de l’économie ; à  l’amélioration des conditions de vie des populations. Ainsi cette session ordinaire du CDCC permet donc d’examiner : la situation de l’hygiène et de l’assainissement dans les communes du département de l’Ouémé ; le schéma directeur d’aménagement de la Commune de Bonou et d’Akpro-Missérété;  le plan de Développement Municipal (PDM) 3ème génération de la ville de Porto-Novo  et quelques questions spécifiques viendront clôturer la série de communications. ” Je nous invite à faire preuve de ponctualité, de régularité, d’assiduité et donc de responsabilité. Je reste convaincue de notre dévouement à la tâche et j’ai espoir que les recommandations issues de la présente session seront prises en compte”, a déclaré la préfète Docteur Marie Akpotrossou pour finir son discours.

Kola PAQUI

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.