Dialogue social/Le pass sanitaire imposé: Gouvernement-syndicats : le bras de fer !

0 0

Les confédérations et centrales syndicales sont conviées aux travaux de la première session ordinaire de la Commission nationale de concertation et de négociations collectives au titre de l’année 2021. Cette rencontre entre responsables syndicaux et gouvernement est prévue pour se dérouler dans la matinée de ce vendredi, 10 septembre 2021 à l’Infosec de Cotonou, selon des médias locaux. Les échanges s’articuleront autour des préparatifs et des dispositions pratiques prises par le gouvernement pour la reprise des activités académiques. Il faut noter que plusieurs autres sujets seront abordés au cours de cette assise notamment la question de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs de tous les secteurs d’activité. Toutefois “l’accès à la salle de négociation sera subordonné à la présentation du carnet de vaccination de la Covid-19″, selon la correspondance d’invitation adressée par le ministre du Travail et de la Fonction Publique aux différents Secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales. Une disposition spéciale qui risque de faire jaser. « Cette méthode du gouvernement qui consiste à imposer la vaccination aux citoyens béninois en général et aux travailleurs en particulier n’est pas de nature à créer une ambiance favorable au dialogue social entre le gouvernement et les organisations syndicales représentatives » a déploré Noël Chadaré. Il faut souligner que dans un communiqué alerte en date du 19 août 2021 et signé du Secrétaire général confédéral, Nagnini Kassa Mampo, la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) avait déjà haussé le ton pour dire NON à la soumission du droit à l’emploi à l’obligation de vaccination ”Anti-Covid-19”. Elle en a d’ailleurs profiter pour dénoncer la volonté de certains patrons d’entreprise ou autorités étatiques à forcer leurs personnels à se faire vacciner de force contre la covid-19. C’est donc une évidence que cette position de la Confédération restera la même face au pass vaccinal pour accéder à la salle où se tiendra le dialogue Gouvernement-syndicats. Si aucun des Sg confédéraux, c’est-à-dire de la Cstb, la Csa-Bénin, la Cosi-Bénin… ne présentait de carnet vaccinal, que feraient les membres du gouvernement à ces assises ? Vont-ils ajourner ces assises ou n’auront pas lieu jusqu’à nouvel ordre ? Et si oui, comment les points de revendications pourront trouver réponse ? Pour l’heure, on n’en est pas encore là. On attendra l’ouverture des échanges, ce jour pour constater si entre temps les Secrétaires généraux confédéraux de la Bourse du travail se sont fait vacciner conformément aux injonctions de l’Exécutif.

 

A.B

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.