Discrimination faite aux personnes handicapées au Bénin: La Faphb manifeste son ras-le-bol et lance un appel à Patrice Talon

0 0

La Fédération des associations de personnes handicapées du Bénin (Faphb) a tenu hier, mardi 6 juillet 2021 à Cotonou, un sit-in suivi d’une conférence de presse. Objectif, dénoncer d’une part la discrimination faite aux personnes handicapées, comme ce fût le cas de l’enseignant Éric Agonvonon renvoyé d’un centre de composition du Baccalauréat et  demander d’autre part au chef de l’Etat, la prise des décrets d’application relatives à la loi portant protection et promotion des personnes handicapées du Bénin.

 

Les personnes handicapées du Bénin manifestent leur mécontentement. Réunies au sein de la Faphb, elles ont d’abord pris d’assaut la place de l’Etoile Rouge de Cotonou. Pancartes en main, elles ont crié leur ras-le-bol vis-à-vis des gouvernants. Car, selon ces béninois, la discrimination envers leur personne prend de plus en plus d’ampleur et il faut que cela, d’après leurs affiches, cesse.  A la suite de ce sit-in, ils se sont donné rendez-vous au siège de la Fédération, pour une conférence de presse. Pour la circonstance, les conférenciers étaient soutenus par plusieurs partenaires, des Ong mais également la Fédération nationale des Associations des parents d’élèves du Bénin. Dans son discours, le Président de la Faphb a estimé que, malgré les dispositions en vigueur, les personnes handicapées continuent d’être opprimées dans la société béninoise. En le disant, Nassirou Domingo fait par exemple allusion à l’incident qui s’était produit avec l’enseignant Éric Agonvonon. Lequel a été, selon le Président de la Fédération, expulsé par la police à la demande du chef centre d’examen du Ceg 2 d’Abomey, au motif qu’une personne handicapée ne saurait tenir quatre heures debout pour la surveillance. « La question qui se pose est comment le professeur handicapé surveille-t-il ses élèves en classe ? Les organisateurs du Baccalauréat ignorent-ils la convention des Nations-Unies relative aux droits des personnes handicapées ? Pour rappel, le Président de la République a promulgué la loi 2017-06 portant protection et promotion des droits des personnes au Bénin, le 29 septembre 2017. Vu les brimades répétées, les humiliations infligées aux personnes handicapées, l’écart entre les discours tenus par les institutions et les faits, alors que le gouvernement et tous les partenaires appellent au développement inclusif, la Fédération des Associations de Personnes Handicapées proteste vivement contre les violations flagrantes des droits des personnes handicapées en République du Bénin. Elle exige que des mesures soient prises à tous les niveaux décisionnels pour décourager de tels actes qui constituent une violation flagrante des droits de la personne humaine et qui n’honorent pas notre pays », a-t-il exigé. Ceci, avant d’inviter le chef de l’Etat Patrice Talon à prendre les décrets d’application, relatives à cette loi promulguée. Présent à cet évènement, l’enseignant Éric Agonvonon a narré à l’assistance, les tenants et aboutissants de son expulsion. Il a profité de l’occasion pour remercier le Directeur de l’Office du Bac Alphonse da Silva, pour l’avoir, à l’entendre, soutenu. Pour finir, les conférenciers ont annoncé que la Faphb prend toutes les dispositions pour que la chef centre rende compte de ses actes, devant les juridictions.

J.G

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.