Edition 2021 des Piscca: L’Ambassade de France au renouvelle son appui

0 3

L’Institut français de Cotonou a servi de cadre hier, jeudi 10 juin, au lancement officiel de l’édition 2021 du fonds d’appui aux Projets innovants des Sociétés civiles et coalitions d’acteurs (Piscca). Financé par l’Ambassade de France au Bénin, ce Programme, qui n’est pas à sa première édition, vise à soutenir les initiatives de la Société civile béninoise en général et à améliorer les conditions de vie des filles et femmes au Bénin, en particulier.

 

L’édition 2021 des Piscca lancé ! Financé et appuyé techniquement par la représentation française au Bénin, ce programme prend en compte les initiatives socioprofessionnelles, de la Société civile béninoise. Présent à ce lancement, l’Ambassadeur de France au Bénin, Marc Vizy est revenu sur les tenants et aboutissants de cette initiative. Il se dit réjoui de rencontrer, à l’occasion de cette cérémonie de lancement, les responsables des 17 projets retenus au titre du fonds d’appui aux Piscca que l’Ambassade de France, selon lui, finance cette année. « Au Bénin, ce fonds privilégie la mise en œuvre de projets très opérationnels. Ainsi, en 2019 et 2020. 22 projets étaient consacrés à l’insertion sociale et professionnelle de 909 jeunes vulnérables, dont 705 jeunes filles. 300 jeunes filles ont pu réintégrer l’école grâce à un soutien scolaire adapté et 609 jeunes dont 405 filles ont bénéficié de formations qualifiantes dans divers secteurs tels que le bâtiment, l’artisanat, l’agriculture et l’élevage. 93% d’entre eux sont aujourd’hui en activité : 553 jeunes exercent en coopérative ou en indépendant et 56 ont trouvé un emploi ou un contrat en sous-traitance. Pour les deux prochaines années, le Piscca encourage les Organisations de la Société Civile à proposer des projets innovants qui répondent aux réalités économiques et sociales, à travailler en coalition avec d’autres acteurs, notamment le secteur privé, pour l’amélioration des conditions de vie des filles et des femmes au Benin. Les 17 Osc retenues ont démontré leur capacité à prendre en compte ces orientations et je m’en félicite. Les 17 Piscca mis en œuvre en 2021 permettront d’apporter des réponses concrètes pour lutter contre les violences faites aux filles et aux femmes, améliorer leur accès aux droits et à la santé sexuels et reproductifs, accompagner l’insertion sociale et professionnelle de jeunes filles en situation de vulnérabilité », a-t-il expliqué. Quant à la Vice-présidente de la Maison de la Société civile, partenaire technique des Piscca, ce programme  ne doit pas s’arrêter en si bon chemin. « Discrètement mais efficacement, il y a eu de grandes avancées. On n’en parle pas, peut-être parce qu’on ne le sait pas, le concept de coalitions d’acteurs (synergie Osc- Secteur privé -Pouvoirs publics autour d’enjeux de développement) que promeuvent les Piscca a été adopté par la suite par d’autres partenaires dans le cadre de fonds pour les Osc au Bénin. On n’en parle pas aussi, mais avant les Piscca, très peu d’autres partenaires techniques et financiers croyaient que des projets de courte durée pouvaient conduire à de réels changements sociaux. Pourtant, les Piscca l’ont fait et les refont au quotidien et d’autres partenaires nous ont emboité le pas. Excellence Monsieur l’Ambassadeur, Mesdames et Messieurs, Il nous faudrait dorénavant plus porter la voix des Piscca à l’échelle nationale pour mettre en avant, le rôle précurseur de cet outil de développement; encourager les universités à s’intéresser à la question. A la MdSC, nous plaidons pour l’organisation d’un colloque sur l’insertion socioprofessionnelle des jeunes au Bénin : cas des Piscca. Aux lauréats des Piscca 2021, je voudrais dire que le niveau de la barre des Piscca est tel qu’aujourd’hui, vous ne pouvez que faire mieux que vos prédécesseurs », a ainsi évoqué Léontine Idohou. A noter que Les 17 projets sélectionnés par l’Ambassade de France à Cotonou ont reçu des subventions d’un montant global de 201 575 574 FCA, pour donc des activités destinées à améliorer les conditions de vie des filles et femmes au Bénin.

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.