Ekpè/ Pour absence de réaction en classe: Un enseignant fend le dos à coup de chicote à son écolière de 8 ans

0 0

Au Bénin et avec l’avènement de l’approche par compétence, le châtiment corporel sur les écoliers et élèves est interdit. Mais, cette disposition demeure controversée et ne fait toujours pas objet de respect strict dans tous les établissements. À Ekpè dans la Commune de Semé-Podji, son non respect est plus que d’actualité dans certaines écoles privées. Au complexe scolaire de l’église Saint Antoine de Padoue, ça chicote comme ce n’est pas permis. La goutte d’eau qui fait depuis quelques heures déborder le vase, c’est l’état dans lequel un enseignant de CE1 a laissé une écolière qu’il a molestée copieusement et laissée en sang. Résultat, la petite fille de 8 ans s’en sort avec une partie de son dos fendue, d’autres blessures par endroits et ce, sans aucune explication ni retour aux parents. Une situation qui a révolté ces derniers qui se sont rendus dans cette école avec à la clé, un accrochage verbal entre les deux parties. D’après les explications de l’enseignant qui d’après les parents d’élèves n’est pas à son premier exercice, il ressort que la fille bastionnée n’aurait pas réagi promptement à certaines questions en classe. Des explications qui ne convainquent d’ailleurs pas ces parents qui promettent alerter les autorités et la justice, sur cette pratique qui devient monnaie courante dans cet établissement catholique, créé il y a seulement trois ans.

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.