Entretien avec l’artiste Tina Kakpo: « Je fais de la variété »

0 1

Jeune femme béninoise à la voix résonnante et captivante sur les airs de musique qu’elle embrasse, elle fait partie aujourd’hui des rares de sa génération à savoir encore allier play back et du live. Telle une abeille laborieuse, elle construit au quotidien sa ruche pour y arriver. Elle y croit dur comme fer. D’aucuns l’auraient déjà vue tenir en haleine sur scène. À la découverte de l’artiste Tina qui mérite coup de pouce.

Matin Libre : Tina, pour ceux qui ne te connaissent, tu es artiste chanteuse.  Je ne sais si je t’ai bien présentée. Sinon qui est Tina ? (Ton parcours musical jusque-là, les albums ou singles à ton actif…)

Tina : Je m’appelle KAKPO Baï  Robertine. Mon nom d’artiste c’est Tina KAKPO. Je suis artiste chanteuse béninoise. J’ai déjà 2 albums à mon actif sous le nom de Robertine. Mais depuis quelques années je continue mon parcours musical en tant que Tina KAKPO.

Dans quel registre ou genre musical évolues-tu?

Je fais beaucoup plus de la variété. Je touche à tout ce qui a trait à la musique africaine, au pop africain. Je travaille le genre musical de chez nous, j’évolue dans le tradi-moderne pour ne pas m’éloigner de ma culture, en fait.

Pour ce que j’ai suivi de toi comme clips, concerts, je me permets de dire que Tina a du potentiel. C’est quoi ton secret ?

Merci. Mon secret c’est le travail au quotidien. C’est vrai que c’est difficile de concilier les activités quotidiennes et les séances de répétition côté musique, mais avec courage et  détermination j’avance à petit pas.

Mais les mélomanes et fans pourraient se surprendre de ne pas voir leur artiste  au-devant de la scène, dans les médias, comme d’autres artistes de son époque. C’est quoi le handicap ?

J’ai ma petite communauté qui me suit à qui j’exprime toute ma reconnaissance… J’ai quand même l’opportunité de prester sur de grandes scènes qui me permettent de faire de nouvelles rencontres. Cependant, le showbiz sous nos cieux demande beaucoup de moyens et de stratégies pour communiquer pour se faire connaitre au grand public. Nous travaillons dans ce sens… Nous sommes en train de signer des partenariats avec des professionnels pour combler ce manque.

Des projets à court, moyen et long termes ?

Mon dernier album est sorti depuis 2016. Actuellement, nous sommes en séance d’écoute des chansons déjà enregistrées en studio. Et on prévoit, par la grâce de Dieu faire notre rentrée artistique à partir de Novembre. De très belles surprises et de très belles sonorités seront servies.

Entretien réalisé par J.B

Culture – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.