Falilou Akadiri à la Grande Chancellerie : La lune de miel Adrien Houngbédji-Patrice Talon se poursuit

0 0

La nomination du Docteur Falilou Adissa Akadiri, un proche collaborateur du président du Parti du renouveau démocratique (PRD) ce mercredi 8 septembre 2021 en Conseil des Ministres sur proposition du Chef de l’État, Patrice Talon, au poste de Vice-chancelier de l’Ordre national du Bénin n’est pas un acte anodin. Il s’agit bel et bien d’une autre preuve de l’engagement du président de la République, Patrice Talon, à aider le Parti du renouveau démocratique (PRD) dirigé par Me Adrien Houngbédji, cinq fois candidat à l’élection présidentielle et trois fois présidents de l’Assemblée nationale à se relever. C’est un secret de polichinelle que ce parti a été fragilisé après les échecs enregistrés lors des élections législatives de 2019 et des élections communales de 2020. En effet, dans son message au congrès extraordinaire du PRD du 6 février 2021, le président Patrice Talon a laissé entendre qu’il est désormais temps que le PRD renaisse. Après l’élection présidentielle de 2021 que le PRD a fortement soutenue, le président Patrice Talon a envoyé un signal fort en nommant Raphaël Dossou Akotègnon, au poste de Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale dans le premier gouvernement de son premier quinquennat ; une lune de miel agissante donc. Dès lors, ceux qui prédisaient la fin des relations ou de la bonne entente entre le président Patrice Talon et le président Adrien Houngbédji, ont certainement changé de discours. En réalité, le PRD n’a jamais cessé de soutenir le pouvoir de la rupture même s’il n’a pas contribué à son avènement en 2016 pour avoir soutenu un candidat autre que Patrice Talon. D’ailleurs, très tôt après la présidentielle de 2016 et conformément à la ligne tracée à son Conseil national en 2014 à Banigbé dans la Commune d’Ifangni, ligne faisant état de ce qu’à partir de 2016 il ne sera plus question d’opposition au régime en place, le PRD s’est aligné dans le rang des partis politiques soutenant le régime du président Patrice Talon. Même la réforme du système partisan n’a pas émoussé les efforts du parti à soutenir le pouvoir de la rupture. Une appartenance du PRD à la mouvance sans grand intérêt, pourrait-on dire il y a encore quelques mois pour absence au gouvernement et promotion de peu de ses cadres. Aujourd’hui, on peut dire sans risque de se tromper que la lune de miel entre le président Patrice Talon et Me Adrien Houngbédji se poursuit surtout que des cadres du parti ont aussi été promus au ministère de ‘a décentralisation et de la gouvernance locale toujours en Conseil des Ministres en sa séance de ce mercredi 8 septembre 2021.

Fraternité

Leave A Reply

Your email address will not be published.