Flambée des prix et autres sujets brulants de l’actualité: Les réponses du porte-parole du gouvernement

0 2

Le Secrétaire général adjoint du gouvernement, Porte-parole du gouvernement a tenu une séance d’échange avec la presse ce vendredi 11 juin 2021. Au menu de ce rendez-vous qui se veut désormais hebdomadaire entre Wilfried Léandre Houngbédji et les professionnels des médias, figurent des sujets brulants de l’actualité. C’était à l’Onip à Cotonou.

 

Le gouvernement est préoccupé au plus haut niveau par la flambée des prix des produits de première nécessité et s’emploie à y trouver des solutions. Selon les explications du Secrétaire général adjoint du gouvernement, Porte-parole du gouvernement, le renchérissement des prix observé sur les marchés en dépit des efforts structurels entrepris par le gouvernement les cinq dernières années pour une stabilisation des prix, est principalement dû au déficit pluviométrique observé dans la sous-région. Un déficit induit par les changements climatiques et qui, selon ses propos, sape les efforts du gouvernement pour favoriser l’accroissement des rendements agricoles. Autre raison évoquée par le Porte-parole du gouvernement est la ruée des Nigérians vers le Bénin, en dépit de la fermeture des frontières, à la recherche des produits tels que la farine de manioc, le maïs, le riz… Or soutient-il,  le gouvernement qui a accompagné les producteurs durant toutes ces années, par l’adoption  de meilleures pratiques culturales en vue d’accroître les rendements, les a assez sensibilisés à l’effet de constituer des stocks en temps de soudure ». A en croire ses explications, les prix sont fonction de la demande et actuellement, fait-il remarquer, la demande est forte et il se créé une certaine pression sur les produits disponibles au pays. Un comité composé des cadres des ministères de l’agriculture, de l’industrie et du commerce est à pied d’œuvre pour trouver des solutions idoines, afin de soulager les peines des populations, a-t-il rassuré. D’ores et déjà, l’une des solutions adoptées par le gouvernement et évoquée par l’orateur, est celle de la politique des grandes cultures.

Restructuration de la Sonacop et autres

Interpelé sur les nouvelles mesures liées à la restructuration de la Sonacop, notamment, les rumeurs faisant état de la tentative de la mainmise du Chef de l’État sur le secteur pétrolier à travers des sociétés relais, le secrétaire général adjoint du gouvernement, s’est inscrit  en faux par rapport à de telles allégations. Pour Wilfried Léandre Houngbédji, la Sonacop est une société « déjà morte de sa plus belle mort ». Aucune société relais de Patrice Talon ne figure donc parmi celles adjudicataires, s’est-il défendu. Et selon ses propos, dans le souci de préserver les intérêts économiques de l’État, une partie du patrimoine de la Sonacop est restée dans le giron dudit État et les deux sociétés adjudicataires des autres parts sont bien connues de tous et opèrent sur le territoire béninois depuis un moment. Abordant la question de la dette de la Sonacop, le porte-parole du gouvernement a expliqué que le gouvernement, dans le souci de voler au secours des créanciers les plus fragiles de la Sonacop, a procédé à une catégorisation de la dette.

Wilfried Léandre Houngbédji a également tenu à dissiper les inquiétudes de ses interlocuteurs sur la lourdeur administrative qui pourrait perturber la mesure de l’allègement du délai de payement des Pme. Le gouvernement s’attèle depuis 2016 à corriger la lourdeur administrative par la dématérialisation, a-t-il déclaré. A        l’en croire, la décision est assortie de l’amélioration d’une plateforme qui permet de suivre l’évolution de la facture, une fois le dépôt effectuée. Le chef de l’État y veillera particulièrement a-t-il dit, d’autant plus que l’une des vertus de cette décision reste l’allègement des dépenses de l’État du fait du gonflement des factures en fonction du délai de payement et des agios à payer à la banque pour des entreprises ayant contracté des dettes.

 

Thomas AZANMASSO

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.