Fondation Amos Langanfin: Sa vision exposée par Gilles Biguézoton

0 1

Les membres de la Fondation Amos Langanfin étaient face aux hommes des médias, samedi 25 septembre 2021, dans un hôtel de la place à Cana, commune de Zogbodomey. L’objectif de ce face-à-face avec les journalistes est de présenter le bien fondé de la création de la Fondation Amos Langanfin.

 

Dans cet exercice, c’est le Directeur à l’information et à la communication de la Fondation Amos Langanfin, Gilles Biguezoton qui a, dans un premier temps, levé le voile sur le contexte de création  de ladite Fondation avant d’exposer les différentes visions de la Fondation. Le communicant a laissé entendre que l’idée de la mise sur pieds de cette Fondation a germé dans la tête du promoteur et de ses collaborateurs depuis des mois. Selon ses propos, le promoteur veut investir sur les plans sportif, éducatif, numérique, sanitaire, genre et santé de la reproduction, nutritionnel, culturel, touristique pour ne citer que ceux-là. Ainsi, le démembrement sportif verra la création du complexe sportif  Amos Langanfin qui sera implanté à Cana dans la commune de Zogbodomey sur un domaine de dix hectares. Ledit complexe, à en croire Gilles Biguezoton, n’aura rien de moins qu’un complexe sportif moderne qui va accueillir des pensionnaires de différentes régions du Bénin pour la pratique du football, du basket-ball, du volley-ball, du tennis, du handball  et d’autres disciplines sportives de leur choix. Le consultant en football et entraîneur de football, Ghislain Agoli-Agbo va renchérir et rassurer l’assistance de ce que tout se fera dans les règles de l’art. Le Directeur de la coopération internationale et du partenariat, Steeve Madiba a confié à l’assistance que les partenaires sont déjà à la porte en l’occurrence quelques grands clubs dans l’hexagone qui vont accueillir les meilleurs joueurs du complexe sportif. La directrice exécutive adjointe de la Fondation, Théodora Fassinou a, pour sa part, rappelé le chapelet d’activités que compte mener cette organisation à caractère social et humanitaire dans le domaine du genre et la  santé de la reproduction.

Des enseignants de l’Uac saluent l’initiative…

Présents à cette conférence de presse, deux enseignants de l’Université d’Abomey-Calavi, les Docteurs Beaugard Koukpaki et Joël Accalogoun ont salué l’initiative avant de promettre travailler aux côtés de la Fondation pour la valorisation du patrimoine culturel et touristique béninois. Les deux universitaires ont fait des propositions dans leur secteur respectif qui, assurément vont booster le volet culturel et touristique. A la suite de ce lancement officiel des activités, la Fondation Amos Langanfin n’entend pas perdre du temps. Elle démarre dans quelques jours avec les premiers chantiers. Rappelons que cette Fondation est présidée par Amos Langanfin.

M.M.

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.