Génération Egalité: La jeunesse béninoise s’adresse à Patrice Talon

0 2

La jeunesse béninoise, filles comme garçons, élèves, étudiant (e)s ainsi que des communautés LGBTQ, s’adresse au chef de l’Etat Patrice Talon. C’est à travers une lettre ouverte lue samedi 3 juillet 2021 au terme des travaux du séminaire organisé au Codiam à Cotonou par l’Ong Filles en Action grâce au partenaire Urgent Action Fund (UAF-Africa). Lire le contenu de cette lettre rédigée par les participants dans le cadre du Forum Génération Egalité qui s’est tenu à Paris ; un grand rassemblement mondial en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes.

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Monsieur le Président de la République,

L’ONG Filles en Action a réuni 80 filles et 20 garçons du Bénin pour leur permettre de suivre en direct le Forum Génération Egalité qui a eu lieu à Paris du 30 juin au 02 juillet 2021. A l’issue de cette rencontre au sommet qui aura permis d’ajuster les orientations nécessaires à l’égalité pour tous les genres, ces jeunes, vos administrés, vos concitoyens et vos enfants, ont souhaité vous saisir de leurs vives inquiétudes.
En effet, en prélude au Forum Génération Egalité, plusieurs consultations ont été initiées pour recueillir la voix des filles et femmes. Vue l’importance de cette rencontre et les décisions qui y seront prises, elles devaient s’exprimer sur leurs besoins et leurs désidératas. Des initiatives comme Nos Voix Comptent, 1000 filles, Girls Out Loud et Je m’engage ont donc eu pour objectif de recueillir et de porter les voix des filles et des femmes audit Forum. C’est ainsi que pour le compte du Bénin, notre cher pays, des messages ont été retenus comme prioritaires.

1. Il faut travailler pour le maintien des filles à l’école. Nous saluons l’initiative des cantines scolaires et vous en remercions. Mais il reste cependant tant de choses à faire pour lutter contre l’abandon scolaire des filles. Nous souhaitons par exemple que nos écoles aient des toilettes exemplaires pour faciliter l’hygiène menstruelle des filles à l’école.

2. Il faut lutter contre les violences sexistes. Nous souhaitons que les processus de dénonciation soient renforcés et que les auteurs de ces actes odieux soient effectivement punis. Nous souhaitons que des investissements soient faits dans la prise en charge et la réhabilitation des survivantes des violences basées sur le genre sans oublier les populations clés.

3. Il nous faut des espaces sûrs. Nous appelons à la promotion d’espaces publics et privés sûrs pour toutes et tous, y compris au sein des couples et familles.

4. Il faut travailler à l’autonomisation des femmes. Nous souhaitons que la participation des femmes au marché de l’emploi soit appuyée. Nous souhaitons que les femmes aient accès aux financements et aux renforcements de leurs capacités en littératie financière et dans les technologies de l’information et de la communication.

5. Il faut garantir la santé sexuelle et reproductive. Nous souhaitons que le déploiement national du programme d’éducation à la santé sexuelle et les services adaptés aux jeunes soit accéléré. Nous souhaitons que le dialogue parents-enfants soit renforcé. Chers parents, aidez-nous. Nous souhaitons que des mesures soient prises pour réduire les taux de mortalités maternelles et infantiles. Nous voulons que les grossesses non désirées et les maladies sexuellement transmissibles soient prévenues. 6. Il faut soutenir les mouvements et actions féministes. Nous souhaitons que la participation de leaders femmes dans les instances décisionnelles locales, nationales et internationales soit renforcée via des systèmes de quotas par exemple. Nous souhaitons que les organisations et mouvements féministes soient financés et que le budget alloué à la lutte soit augmenté. Nous voulons l’inclusion des femmes et OSC féministes dans la prise de décisions relatives au changement climatique. A la fin de ce Forum, nous voudrions espérer que le Gouvernement que vous dirigez a pris la mesure de l’enjeu et travaillera effectivement à la mise en œuvre des engagements pris. Nous voudrions espérer que le Gouvernement de notre pays prendra en considération les doléances de ses administrés pour leur garantir un cadre de vie sûr et une vie épanouie. Il est temps que le gouvernement enclenche ce tournant social tant attendu et prenne en considération les plus vulnérables, afin de ne laisser personne de côté, selon votre volonté exprimée le 23 mai 2021 à l’occasion de votre cérémonie d’investiture. Face à cette urgence sociale, démontrée par le rapport général des consultations que vous pourrez trouver en pièce jointe, nous restons à votre disposition pour travailler ensemble aux fins d’échanger et de construire ensemble des réponses adaptées qui placent la réalité de vie des personnes les plus vulnérables au cœur de la volonté de réforme. Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’assurance de notre haute considération.

Pour les 100 participants, Brian Marilyse SOSSOU
Présidente de l’ONG Filles en Actions

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.