Gestion intégrée des frontières: L’Oim appuie le gouvernement du Bénin

0 2

Des soins de qualité aux populations passent par le renforcement du plateau technique et de l’infrastructure informatique. C’est dans ce cadre que l’Agence belge de développement au Bénin (Enabel) a financé, grâce au Programme d’Appui à la Santé Sexuelle et Reproductive et à l’Information Sanitaire (P@SRIS), l’acquisition d’un important lot de matériels biomédicaux et informatiques pour le compte des départements de l’Atlantique et du Couffo. La remise a été faite hier, mardi 8 juin 2021, à la Direction départementale de la santé de l’Atlantique.

 

En 2020, 33 femmes dans l’Atlantique et 41 dans le Couffo, selon les statistiques sanitaires nationales, sont décédées dans les institutions de soins. C’est la preuve que la mortalité maternelle demeure encore un défi au Bénin. Afin d’aider le gouvernement dans la prise d’actions énergiques afin de réduire  les décès maternels et néonatals et espérer atteindre les 125 décès pour 100 000 naissances vivantes d’ici 2030, selon la cible des ODD, l’Agence belge de développement (Enabel) a mis en place le Programme d’Appui à la Santé Sexuelle et Reproductive et à l’Information Sanitaire (P@SRIS). Lequel intervient sur l’ensemble du territoire national par une offre de Soins obstétricaux et néonatals d’urgence (SONU) de qualité.

D’un coût global de 844 909 633 FCFA, les équipements offerts, pour couvrir les besoins en équipements biomédicaux et informatiques des départements de l’Atlantique et du Couffo, sont constitués de plusieurs lots destinés au dépistage et à la prise en charge des maladies chroniques non transmissibles liées aux SSR ; l’offre des fonctions essentielles des Soins Obstétricaux Néonataux d’Urgence (SONU) de base; la mise en place d’un centre de formation des prestataires sur les SONU ; la digitalisation des données sanitaires via des  ordinateurs portatifs, imprimantes et routeurs wifi ; l’équipement des relais communautaires en tablettes, etc.

Représentant l’Ambassade de  Belgique au Bénin, Martin Dedroover a souligné que cet important lot de matériel et d’équipements, qui vise  à relever les différents défis majeurs du secteur de la santé, s’inscrit en droite ligne des orientations stratégiques 2, 4 et 5 du PNDS relatives respectivement aux Prestations de service et l’amélioration de la qualité des soins, au Développement des infrastructures, des équipements et des produits de santé et à l’« Amélioration du système d’information sanitaire et promotion de la recherche en santé ». Conscient du fait que l’amélioration du plateau technique ne pourra pas, à elle seule, suffire pour assurer aux populations l’accès à des soins de qualité, Martin Dedroover espère que les gestionnaires de santé et les prestataires de soins pourront développer des dynamiques de changements afin de surmonter les goulots et les gaps à la satisfaction des usagers. Il a réitéré  l’engagement du Royaume de la Belgique à soutenir tous les efforts allant dans le sens d’initiatives innovantes pour améliorer la satisfaction des besoins et attentes en matière de soins et services de santé des femmes, jeunes et adolescents.

Pour le Directeur départemental de la santé de l’Atlantique Dr Victor Emmanuel Cocouvi, ce geste de Enabel, à travers P@SRIS, témoigne de l’intérêt que le Royaume de la Belgique accorde à la bonne santé des populations béninoises.

La Directrice adjointe de cabinet du Ministère de la santé, Dr Eléonore Gandjèto, a remercié Enabel et le projet P@SRIS qui, selon ses propos, ont été les premiers à former les prestataires sur la technique de tamponnement Intra Utérin avec le préservatif, dans le cadre de la prise en charge des hémorragies du post-partum. Elle a adressé la reconnaissance du peuple béninois au Royaume de la Belgique, invité les populations à fréquenter les maternités et exhorté le personnel à faire un bon usage des équipements reçus.

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.