Grand prix littéraire 2021 au Bénin: Tout va se passer autrement à partir de cette édition

0 2

(L’émulation sur tous les paliers)

Les innovations ayant trait à ce concours littéraire national dénommé ‘’Grand Prix Littéraire’’ sont dévoilés. C’est à la faveur d’une causerie organisée entre les journalistes et le Directeur des arts et du livre, Blaise Tchétchao, à la salle de conférence du ministère du tourisme de la culture et des arts, mercredi 21 juillet 2021.

Le Ministère du tourisme, de la culture et des arts lance l’appel à candidatures pour la 3ème édition du Grand Prix Littéraire du Bénin. Ce concours est une compétition annuelle mise en œuvre par la Direction des arts et du livre. Il vise à : mettre en valeur la diversité de la création littéraire nationale, faire découvrir et promouvoir les écrivains béninois et leurs œuvres, encourager le professionnalisme chez les éditeurs nationaux, déceler, stimuler et valoriser les jeunes talents littéraires, favoriser le positionnement de notre pays sur la scène littéraire africaine et mondiale. Le Grand Prix Littéraire du Bénin est une compétition annuelle qui consacre, à partir de cette édition, une œuvre littéraire de fiction écrite en français par des auteurs de nationalité béninoise dans les catégories suivantes : nouvelle, théâtre, roman, conte et poésie. Les inscriptions pour cette édition du Grand Prix Littéraire du Bénin sont ouvertes jusqu’au 31 août 2021 à 12 heures au plus tard. La participation est ouverte aux œuvres d’auteurs de nationalité béninoise, publiées entre le 1er janvier 2019 et le 30 juin 2021 inclus. Les auteurs ne peuvent faire directement acte de candidature. Seuls les éditeurs détenteurs de l’agrément d’éditeur signé de la Direction des arts et du livre sont habilités à présenter des candidatures parmi les auteurs de leurs catalogues. La participation par éditeur est limitée à trois (3) titres d’auteurs différents (toutes catégories confondues) au maximum. Les ouvrages d’auteurs collectifs ne sont pas éligibles. Pour faire acte de candidature, l’éditeur doit soumettre, sous pli fermé pour toute catégorie visée, à la Direction des Arts et du Livre, dix (10) exemplaires identiques de l’œuvre, accompagnés de la fiche de candidature et d’une copie de l’agrément d’éditeur. Les dossiers de candidature comprenant des exemplaires de titres d’éditions différentes, ne seront pas acceptés. Les plis, soigneusement fermés, doivent porter la mention : « Candidature au Grand Prix Littéraire du Bénin – 3e édition » et déposés contre récépissé à la Direction des Arts et du Livre.

Les innovations…

La particularité cette année est la création de deux prix spéciaux dénommés : « Prix de l’éditeur » et « Prix du journaliste littéraire » qui visent à distinguer et à récompenser l’éditeur et le journaliste critique ou chroniqueur littéraire qui ont le plus marqué de par leurs productions la vie littéraire du Bénin ces trois dernières années. Pour ce faire, deux jurys distincts composés chacun de trois membres sont mis sur pieds pour évaluer les différents concurrents. Pour le « Prix de l’éditeur » : justifier d’un minimum de deux ans d’existence ; remplir toutes les conditions réglementaires exigées par la DAL; avoir publié au moins trois ouvrages à la date de la candidature. Toutes ces informations doivent être fournies à travers : une lettre de motivation présentant la maison d’édition, l’agrément signé par la DAL, un catalogue dans lequel figurent les titres des ouvrages, trois exemplaires d’ouvrages édités par la maison. Pour le « Prix du journaliste littéraire » : être un journaliste officiant dans une rédaction; avoir régulièrement publié des chroniques, comptes rendus de lecture et critiques littéraires. Les preuves de tous ces renseignements doivent être apportées dans le dossier de candidature à travers : une lettre de motivation, une photocopie légalisée de la carte de presse de la HAAC,  la preuve de trois publications diffusées entre le 1er janvier 2019 et le 30 juin 2021. Pour l’édition 2021, le lauréat du « Grand Prix Littéraire du Bénin » reçoit, à titre individuel : une enveloppe financière d’un montant de cinq millions (5 000 000) francs CFA et un trophée. Les lauréats du « Prix de l’éditeur » et du Prix du journaliste critique/chroniqueur littéraire reçoivent respectivement une enveloppe financière d’un montant de trois millions (3 000 000) de francs CFA et d’un million (1 000 000) de francs CFA.

 

Teddy G.

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.