Grossissement des seins et des fesses : Le danger des produits chimiques

0 1

Recourir à des produits pour avoir la forme désirée, c’est la nouvelle mode chez bon nombre de femmes. Leur trouvaille, c’est l’utilisation des suppositoires pour grossir et raffermir les fesses ou des crèmes pour remonter et raffermir les seins.

Elles sont nombreuses ces femmes qui ont envie d’avoir un corps de rêve. Pour y parvenir, elles s’adonnent à l’achat de tout type de produits sans se poser des questions sur les éventuelles conséquences que leurs actes pourraient engendrer. Les femmes et surtout les jeunes filles veulent avoir un postérieur et une poitrine bien rebondis, c’est-à-dire avoir un corps parfaitement taillé. Raison pour laquelle elles font usage des produits tels que le fenugrec, des crèmes dits bio, des boosters, etc. C’est ce qui justifie la présence et la vente discrète sur le marché de ces produits communément appelés ‘’secret de femme”. Pour Gloria, commerçante, « c’est la nouvelle tendance chez les femmes et il faut s’adapter. Je vends des produits naturels pour permettre aux femmes d’attirer les hommes sur leur passage ». Il faut noter qu’il est désormais difficile de distinguer les fesses et les seins naturels de ceux artificiels. Marthe AYIHOU, adeptes de ces pratiques, explique ici que c’est la peur de perdre son homme qui l’y a poussé. « J’ai fait recours à des produits pour grossir mes fesses car je n’en ai pas et je ne veux pas perdre mon homme à cause des nombreuses femmes qui ont dans la ville un postérieur qui ne laisse personne indifférent. J’utilise habituellement le ‘’akpi” (fenugrec) et ça marche bien ». Il est donc désormais un secret de polichinelle que c’est la quête du maintien de son homme ou pour l’attirer que certaines femmes s’abonnent à celles qui vendent ces produits. Interrogé sur le sujet, Oscar a laissé entendre : « j’adore les femmes potelées. Je ne peux sortir avec une femme qui n’a ni fesses ni seins. J’aime les femmes rondes ». A sa suite, Moubarak SAMBA a confié que c’est pour ne pas prendre le risque de tromper sa chérie qu’il est devenu un bon client des suppositoires. « J’achète moi-même des produits à ma chérie. À chaque fois que j’entends parler d’un suppositoire, je cours en prendre. J’aime ma chérie et je ne veux pas la tromper avec ces femmes qui ont des formes qui font rêver. C’est pourquoi je la transforme à ma manière », a-t-il laissé entendre.
Malheureusement, l’utilisation de ces produits n’est pas sans effets secondaires sur la santé. Bien qu’ils marchent véritablement pour certaines, ils créent des ennuis pour d’autres. « J’ai utilisé un produit pour grossir les fesses et ça a marché comme je le voulais. Chose bizarre quelques temps après, j’ai perdu assez de poids sans aucune raison valable. J’ai consulté un médecin qui m’a demandé d’arrêter la prise des médicaments. J’ai pu retrouver ma forme normale plus tard. Depuis cette expérience, je n’utilise plus rien », a affirmé Viviane AKPAKI. Tout comme elle, nombreuses sont encore ces femmes qui souffrent en silence à cause de ces produits parce qu’elles pensent se transformer totalement.
Si l’on s’en tient aux propos du Docteur Franck Olivier YEDOMON, dermato-vénérologue, « depuis environ 5ans, il y a un grand engouement de ce qui est plasties mammaire ou fessière. C’est-à-dire que les femmes veulent avoir de grosses fesses et des seins qui soient fermes. Ce qui justifie la commercialisation de plusieurs produits. Ces produits sont en général des gélules, des sirops et des injections ».
Au-delà de l’aspect de séduction que ces produits offrent à celles qui les utilisent, ils ont autant de conséquences néfastes qui doivent inciter les femmes à se détourner complètement de toutes ces pratiques. A en croire le dermatologue, les femmes s’exposent à des maladies comme « Le diabète, l’hyper-tension artérielle, et les infections bactériennes. Des cas de nécrose sont signalés là où les injections sont faites. Certains cas sont liés à la nutrition, c’est-à-dire des obésités qui vont naître. Il y a beaucoup de corticoïdes qui sont introduits dans ces produits et qui vont nuire à l’immunité et occasionner plusieurs infections ».
Profitant de l’occasion, ce spécialiste des maladies de la peau n’a pas manqué de prodiguer des conseils à toutes les femmes et en particulier à celles qui pensent s’adonner dans un futur proche à l’utilisation de ces produits. « En tant que dermatologue, je conseille aux gens qui font ces pratiques de plutôt aller vers la chirurgie plastique esthétique qui est vraiment l’élite et qui permet d’avoir des résultats morphologiquement harmonieux. Je ne peux que déconseiller ces méthodes chimiques qui sont utilisées pour faire pousser les seins ou les fesses. Il vaut mieux garder sa morphologie normale et en cas d’un problème ponctuel, voir un chirurgien esthétique pour pouvoir le corriger », a-t-il déclaré.
« Ce qui est chimique ne dure pas ». Toutes les femmes devraient se méfier de ces produits aux risques de dégrader leur santé.
Natacha HOUADJETO (stag)

Fraternité

Leave A Reply

Your email address will not be published.