Guerre en Ukraine: L’Allemagne contre un embargo sur les gaz, pétrole et charbon russes

0 1

Au douzième jour de l’invasion de l’Ukraine, les forces russes se rapprochent toujours plus de Kiev, Odessa craint des bombardements et Marioupol n’arrive pas à évacuer ses civils. Dans un entretien téléphonique avec Emmanuel Macron hier, le président russe Vladimir Poutine a dit qu’il « atteindrait ses objectifs » en Ukraine, « soit par la négociation, soit par la guerre ».

► La deuxième tentative d’évacuation des civils de Marioupol a été interrompue dimanche après une première tentative avortée la veille en raison d’un non-respect du cessez-le-feu. La prise de cette ville de quelque 450 000 habitants, située sur la mer d’Azov, permettrait la jonction entre les forces russes en provenance de la Crimée annexée, qui ont déjà pris les ports clés de Berdiansk et de Kherson, et les troupes séparatistes et russes dans le Donbass.

► Dans un entretien téléphonique d’1h45 avec Emmanuel Macron, le président russe Vladimir Poutine a dit qu’il « atteindrait ses objectifs » en Ukraine, « soit par la négociation, soit par la guerre ». Il a nié que l’armée russe « prenne des civils pour cibles » et assuré qu’il n’était « pas dans son intention » d’attaquer les centrales nucléaires ukrainiennes.

► Alors que l’armée russe se rapproche de Kiev, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé, dimanche, que les forces russes se préparaient à bombarder la ville d’Odessa, située dans le sud du pays.

► Les deux géants mondiaux des cartes bancaires Visa et Mastercard ont annoncé samedi 5 mars qu’ils suspendaient leurs activités en Russie. Les cartes bancaires Visa et Mastercard russes ne seront plus valables à l’étranger, et les cartes émises à l’étranger ne fonctionneront plus en Russie. American Express a pris la même décision ce dimanche 6 mars.

► Un nouveau round de négociations russo-ukrainiennes aura lieu lundi 7 mars, selon le chef de la délégation ukrainienne.

► Le site de la rédaction russe de RFI diffuse désormais la radio publique ukrainienne en direct (en langue ukrainienne) depuis la page d’accueil.

1h14 : Londres débloque 100 millions de dollars

Londres a indiqué qu’il allait accorder une aide de 100 millions de dollars (91,4 millions d’euros) au gouvernement ukrainien, via la Banque mondiale, « pour atténuer les pressions financières créées par l’invasion non provoquée et illégale de la Russie » et permettre à l’État ukrainien de continuer à fonctionner. « Alors que seul (le président russe Vladimir) Poutine peut mettre un terme à la souffrance en Ukraine, ce nouveau financement continuera à aider ceux qui sont confrontés à une détérioration de la situation humanitaire », a déclaré Boris Johnson dans le communiqué. Ce financement s’ajoute aux 220 millions de livres sterling (266 millions d’euros) d’aide d’urgence et humanitaire déjà annoncés, outre l’envoi de 2000 missiles antichars. Le gouvernement britannique a aussi offert des garanties de crédit à l’Ukraine à hauteur de 500 millions de dollars.

1h10 : les larmes de la star ukrainienne de football Andriy Shevchenko

L’ex-international ukrainien et star de l’AC Milan Andriy Shevchenko a demandé à l’Italie d’aider son pays natal, l’Ukraine, lors d’une interview chargée en émotion diffusée dimanche soir dans l’une des plus grandes émissions d’actualité du pays. « Je vous le demande: ouvrez vos coeurs à mon peuple, aux femmes, aux enfants, aux personnes âgées qui ont tellement besoin de votre aide… Faites-leur ressentir ce que vous m’avez fait ressentir », a lancé, les larmes aux yeux, l’ancien joueur de 45 ans s’exprimant depuis Londres dans l’émission Che Tempo Che Fa de la RAI, la chaîne publique italienne.

L’ancien attaquant ukrainien Shevchenko, meilleur buteur de l’histoire de sa sélection, est une des légendes de l’AC Milan pour avoir marqué plus de 170 buts pour le club de Serie A, et remporté un titre de champion ainsi que la Ligue des champions 2003. « Ma mère, ma soeur et d’autres membres de ma famille sont toujours en Ukraine, je leur parle tous les jours. C’était leur choix de rester », a livré « Sheva ». « Je ne peux pas regarder ce qui arrive à mon pays sans pleurer », a-t-il décrit. « Ils me disent la vérité sur ce qui se passe en Ukraine, des villes bombardées, des enfants et des personnes âgées tués. » « Nous devons essayer de convaincre la Russie de cesser le feu, de trouver une solution diplomatique et d’arrêter cette guerre. » Shevchenko, sélectionneur de l’Ukraine de 2016 à 2021, participait à cette émission pour promouvoir une initiative de collecte de fonds menée par la Croix-Rouge italienne dans le cadre de ses efforts humanitaires destinés à l’Ukraine.

1h05 : Le baril de pétrole frôle les 140 dollars, proche du record absolu

1h01 : l’Allemagne opposée à un embargo sur gaz, pétrole et charbon russes. Les ministres allemands des Finances et des Affaires étrangères se sont prononcés dimanche contre une interdiction des importations de gaz, pétrole et charbon depuis la Russie dans le cadre de nouvelle sanctions liées à l’invasion de l’Ukraine. « Il faut pouvoir tenir (les sanctions) sur la durée », a expliqué la cheffe de la diplomatie, Annalena Baerbock, à la chaine ARD. « Ca ne sert à rien si dans trois semaines on découvre que nous n’avons plus que quelques jours d’électricité en Allemagne et qu’il faut donc revenir sur ces sanctions. »

 

rfi.fr

Politique – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.