Huis clos entre Patrice Talon et Boni Yayi : Les attentes d’une rencontre historique

0 3

Cette fois, c’est la bonne. Après le rendez-vous manqué du 20 novembre 2019, Boni Yayi et Patrice Talon ont enfin consenti à se parler face-à-face. Il était temps. Depuis avril 2016 où les deux personnalités se sont vues à deux reprises, une première fois à Cotonou et une seconde fois à Abidjan, officiellement, elles ont pris leurs distances, l’une avec l’autre. Les nombreux appels au dégel lancés de part et d’autre aux temps forts des crises électorales sont restées lettre morte. Finalement, les deux amis ont consenti à se voir et à se parler. La pluie qui s’est abattue hier sur la ville de Cotonou n’a pas remis en cause cette rencontre tant attendue. Tout heureux d’accueillir son prédécesseur après tant de tiraillements et de soubresauts, Patrice Talon plante le décor pour rassurer son hôte. « Monsieur le président ! Vraiment, c’est un honneur pour moi et un grand plaisir de vous revoir, de vous retrouver. Je rends grâce que vous soyez là en votre qualité. Je suis tout ému. Merci pour l’initiative. Merci pour cette rencontre que j’attendais depuis fort longtemps et le peuple béninois tout entier. Les béninois de l’intérieur comme de l’extérieur attendaient ce moment-là de nous voir ensemble. Vous avez consacré tant de temps et d’énergie de votre vie au service de la nation béninoise. Vous comprenez donc quelle émotion et quelle est ma fierté de vous recevoir ici et de donner également à nos concitoyens ce message que ceux qui ont consacré du temps à cette nation ont la grâce de vie et de santé de se voir, de se parler et de se donner des conseils pour que nos citoyens continuent de croire en cela et de voir en nous des artisans de cette unité ».

Huis clos de 50 minutes
Après ces mots introductifs qui ont donné le ton de l’ambiance de cette audience, les deux hommes ont échangé seul à seul 50 minutes durant. A la fin, Boni Yayi s’est voulu rassurant en emboîtant le pas à son successeur. « Nous n’avons aucun problème profond, le président Talon et moi. Le sujet principal de notre rencontre a été la décrispation de l’ambiance politique au Bénin. Nous avons, dans ce cadre, discuté fraternellement autour de quelques points que j’ai soumis à l’appréciation du président Talon ».

Un long plaidoyer de Boni Yayi
Plus tard dans la soirée, marqué par ce rendez-vous qui annonce le dégel, Boni Yayi s’est exprimé une seconde fois, via sa page Facebook. Sur la toile, il s’est fait le devoir de faire le point de ses doléances à Patrice Talon. la libération des détenus politiques dont Reckyath Madougou et Joël Aïvo candidats recalés à la dernière Présidentielle, le retour des exilés politiques condamnés ou non, l’institutionnalisation d’un cadre périodique de concertation qui réunira les anciens chefs d’Etat et autres sages de la société civile pour prévenir toute crise susceptible de remettre en cause la démocratie, la paix et le vivre ensemble, la mise en place d’un autre cadre de concertation avec la classe politique en vue de discuter des questions politiques, sources de crispation sociale et d’éviter toutes formes d’exclusion…sont les doléances majeures exprimées par Boni Yayi. Déjà dans la matinée, alors qu’il était encore dans les murs du palais de la Marina, l’ex chef d’Etat se faisait comprendre quant à l’issue de ses exigences. « Moi je demande et c’est lui qui décide ».

La diplomatie efficace des enfants Yayi et Talon
Cette rencontre perçue comme l’expression d’un dégel entre les deux hommes a été rendue possible grâce à l’implication active des enfants des deux personnalités. D’ailleurs, Boni Yayi s’est rendu au palais de la République précédé de deux de ses enfants, Rachel et Chabi Yayi. Ce dernier, ami de longue date de Lionel Talon, fils du chef de l’Etat, avec qui il a effectué une partie de son cursus scolaire a sollicité de son ami l’adhésion de son père afin que les deux personnalités, très proches dans un passé récent, puissent à nouveau se voir et se parler. Le moins qu’on puisse dire est que cette médiation orchestrée dans l’ombre a porté ses fruits.

Des espoirs brûlants…
Après les belles images diffusées hier, que réservent les deux hommes à leurs concitoyens ? Quelle suite réservera Patrice Talon aux doléances de Boni Yayi ? Les prisonniers dont la libération a été sollicitée et les exilés qui espèrent fouler à nouveau le sol béninois pourront-ils trouver grâce aux yeux du chef de l’Etat ? Tout compte fait, cette rencontre historique ne peut rester isolée sans la prise d’actes complémentaires en faveur de l’apaisement. Patrice Talon qui a l’initiative de la décision agira certainement dans le sens qu’il juge pertinent. En son temps, les Béninois apprécieront.

Fraternité

Leave A Reply

Your email address will not be published.