Installation du Conseil électoral : Boukari Adam Soulé absent, bientôt remplacé par François Abiola

0 0

Boubakari Adam Soulé, bientôt remplacé par…

Ils ont prononcé la formule consacrée. « Je jure de bien remplir fidèlement et loyalement, en toute impartialité et équité les fonctions dont je suis investi, de respecter en toutes circonstances les obligations qu’elles m’imposent et de garder le secret des délibérations auxquelles j’ai pris part ». Tel est le serment reçu par le Chef de l’Etat et le Bureau de l’Assemblée nationale, mercredi 14 juillet à l’espace Sèmè-City à Cotonou. Sur les 5 membres nommés en conseil des ministres pour siéger au sein du Conseil électoral, 4 se sont conformés à cette exigence établie par le législateur, dans les dispositions de la loi 2019-43 portant code électoral, en République du Bénin. Boukari Adam Soulé, désigné par la minorité parlementaire, à savoir le Bloc républicain (Br), a manqué à l’appel. De sources dignes de foi, il sera remplacé dans les tout prochains jours par l’ancien ministre d’Etat chargé de l’enseignement supérieur, François Abiola.

…l’ancien ministre François Abiola

C’est dire que l’absence de Boukari Adam Soulé n’est pas un fait anodin. L’article 22 de la loi 2019-43 portant code électoral en République dispose : « En cas de démission, de décès ou d’empêchement définitif d’un membre du Conseil électoral, il est pourvu à son remplacement dans les conditions prévues aux articles 20 et 21 de la présente loi ». Doit-on attendre une lettre de démission du sieur Boukari Adam Soulé ? Ou son absence à la cérémonie de prestation de serment serait une démission de fait ? Les jours à venir nous édifieront. Une chose est claire, l’ancien ministre François Abiola sera désigné par le parlement et nommé en conseil des conseils des ministres conformément aux dispositions des articles 20 et 21 du code électoral avant sa prestation de serment. Ce n’est qu’après ces étapes qu’il va rejoindre ses pairs : Koffi Adolphe Djiman, désigné par le Président de la République ; Sacca Lafia, désigné par la majorité parlementaire ; Sanni Gounou, désigné par le chef de file de l’opposition et Aurelien Luc Nicolas Assogba, désigné par l’Assemblée générale des magistrats.
Il faut rappeler que selon l’article 18 de la loi 2019-43 portant code électoral, la Commission électorale nationale autonome (Cena) est composée de deux organes : le Conseil électoral (Ce) et la Direction générale des élections (Dge). Mais le président du Conseil électoral est le président de la Cena.

Fraternité

Leave A Reply

Your email address will not be published.