Journée mondiale du réfugié: Le Bénin veut renforcer la protection des réfugiés

0 3

Le Bénin, à l’instar de la communauté internationale, a commémoré la Journée mondiale du réfugié. A l’occasion, le gouvernement béninois se dit préoccupé par le sort des réfugiés résidant sur le territoire national. Selon le ministre de l’intérieur, dans un message radiodiffusé, le gouvernement s’est engagé à renforcer la protection des réfugiés et apatrides vivant sur son territoire en vue d’améliorer leurs conditions de vie. Pour le ministre Alassane Seidou, cette préoccupation du gouvernement béninois s’était traduite par la transmission au Parlement en février dernier, du projet de loi portant statut des réfugiés et apatrides au Bénin. Ceci, dans l’optique de promouvoir une meilleure protection des personnes apatrides ou à risque d’apatridie sur le territoire béninois. “En attendant le vote de cette loi, l’ordonnance n° 75-41 du 16 juillet 1975 portant statut des réfugiés continuera de garantir les droits des réfugiés et de leur rappeler leurs devoirs”, a-t-il souligné, précisant que l’article 6 de cette ordonnance stipule que “les bénéficiaires du statut des réfugiés reçoivent le même traitement que les nationaux en ce qui concerne l’accès à l’éducation, les bourses, le droit du travail et les avantages sociaux”. «…les enfants réfugiés bénéficient également de la gratuité de l’école au même titre que les nationaux…les réfugiés sont admis à souscrire aux prestations de la Caisse mutuelle de prévoyance sociale…les réfugiés participent également à des activités sportives aux côtés des béninois dans différents clubs nationaux…Malgré ces nombreuses réalisations, chaque acteur, à savoir, président d’institution, ministre, député, élus municipal et communal, opérateur économique, artisan, acteur de la société civile et citoyen, doit jouer sa partition pour une inclusion plus efficiente des réfugiés”, a fait savoir l’autorité ministérielle.

 

A.B

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.