Lancement du Cep à Agbangnizoun: Aristide Gnansounou apaise les candidats

0 0

L’école primaire publique centre de Kinta, dans la commune d’Agbangnizoun,  a abrité, hier 07 juin 2021, la cérémonie officielle de lancement des épreuves écrites, orales et sportives du Certificat d’étude primaire (Cep) au plan communal. Elle a été présidée par Aristide Gnansounou, le premier adjoint au maire (Pam).

 

<<Soyez serins et calme. Ce sont les notions apprises à l’école qui seront soumises à votre appréciation. Ne vous paniquez donc pas et surtout évitez la tricherie car rien ne vous prouve que c’est ce que votre voisin écrit qui est la bonne réponse. Ayez confiance en vous même>> Ce sont là les propos de Aristide Gnansounou, le premier adjoint au maire, à l’endroit des candidats lors de la mise en condition. Ces mots d’assurance ont permis de décrisper l’atmosphère  des candidats visiblement anxieux. Accompagné des membres du corps d’encadrement et du commissaire  central de la commune, l’autorité a exigé le port obligatoire de masque à tout le monde sans exception. Ensuite, il a procédé à l’ouverture du pli de la première épreuve de la journée (la compréhension de l’écrit) sous le regard attentif des enfants de la salle V. A 8heures 30 minutes, le top a été donné pour permettre aux 143 candidats  dont 71 filles dudit centre et répartis dans cinq salles de composition de découvrir l’épreuve de la lecture. Faisant le point de la situation de son centre, Assogba Alexandre Alawénon, le responsable, s’est dit honoré parce qu’il n’a  enregistré aucun incident majeur sauf les deux retards constatés dans le rang des surveillants de salles. <<Ils ont été systématiquement remplacés pour poursuivre le bon déroulement de l’examen>>,  a-t-il confié. Brice Lankoutin, le chef de l’arrondissement de Kinta,  a, pour sa part, souhaité une réussite massive des candidats afin que son arrondissement batte le record inégalable de la commune. Pour y parvenir, il a exhorté les parents à jouer leur partition en veillant sur la santé, l’alimentation et les déplacements des enfants. Il les a également invités à leur doper le moral afin qu’ils puissent affronter ces épreuves avec joie, sans tristesse. <<La responsabilité des parents a été grande durant les neuf mois de cours. Celle des 72heures qui s’annoncent est déterminante pour un meilleur résultat>>, a laissé entendre le CA/Kinta. Aristide Gnansounou a, de son côté, insisté sur le respect des mesures barrières pour que les candidats ne soient pas après sujets à la Covid-19. A en croire Emmanuel Honvou, le chef de la région pédagogique (Crp) 43, 1715 candidats sont inscrits à Agbangnizoun pour affronter les épreuves du Cep 2021. Un effectif en hausse par rapport à celui de l’année dernière. Au plan national, 242.066 candidats répartis dans 756 centres vont à l’assaut du premier diplôme de leur cursus scolaire.

Fernand Kinmahou

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.