Le parti Rlc sur les fonts baptismaux: Iréné Agossa révèle les handicaps du “hautement social”

0 2

A l’issue de deux jours de travaux de son congrès constitutif tenu à Bohicon, le parti Restaurer la confiance ( Rlc ) a vu le jour, ce samedi 12 juin 2021. Dans son adresse, le président du parti, Iréné Agossa, tout en se réclamant de l’opposition, a invité le chef de l’Etat à un changement de paradigme par l’adoption d’un nouveau modèle social.

 

Le paysage politique béninois s’est enrichi d’un nouveau parti. Restaurer la confiance est la nouvelle formation politique présidée par Iréné Agossa. Dès sa création, le tout nouveau parti politique s’inscrit dans une nouvelle dynamique pour sortir le pays de l’impasse. «  C’est le début d’une autre histoire et de notre aventure politique. Nous venons de créer le parti Rlc, un parti de l’opposition face aux actions du président Patrice Talon… Nous avons tout fait pour que le peuple ait l’occasion de s’exprimer à travers les urnes…. », a-t-il déclaré pour encourager ses militants à poursuivre le combat pour l’instauration de la confiance au Bénin.

Restaurer la confiance

Le développement du Bénin passe par la restauration de la confiance, a martelé Iréné Agossa dans son discours. « … Nous sommes réunis ici pour crier haut et fort la naissance de ce parti de l’opposition qui va restaurer la confiance et l’Etat de droit pour que nous quittions l’Etat de loi à l’Etat de droit. Nous voulons finir avec les fractures sociales, économiques, politiques, régionales voire ethniques. Nous voulons conserver ce que le Bénin a de plus cher: la paix, notre capacité de pouvoir dialoguer, résoudre nos crises à travers les méthodes qui nous sont propres et à notre peuple. Les libertés fondamentales sont primordiales pour nous dans notre quête de pouvoir. Nous l’avons affirmé à travers notre choix économique libéral où nous allons respecter le bien privé et mettre l’accent sur l’intérêt du bien public.. », a fait savoir le leader du tout nouveau parti. Iréné Agossa entend redynamiser par ailleurs l’administration publique.

Un pique au pouvoir

Contrairement aux idées répandues et faisant état de la proximité du parti Restaurer la confiance d’avec le pouvoir, Iréné Agossa a très tôt marqué son territoire en clarifiant sa position vis-à-vis du pouvoir. Il  a tenu à révéler les handicaps du “hautement social’’ prôné par le chef de l’Etat. « Nous sommes nés dans un contexte où le chef de l’Etat a parlé du ” hautement social”. Les produits de première nécessité coûtent de plus en plus chers. Alors, Rlc est né pour proposer un nouveau choix social. Le modèle social actuel a des handicaps énormes. Le sous-emploi augmente, la fracture sociale se manifeste. C’est une fracture criarde. Les pauvres se sont plus appauvris, les riches se sont combattus entre eux et une minorité s’accapare de ce qui existe et les autres sont à l’extérieur. Ce choix social est mauvais parce que les enseignants n’ont plus la certitude de devenir enseignant de carrière jusqu’au bout. L’unité nationale est remise en cause. Ce choix social nous conduit dans le désastre…. », a dénoncé le président du parti Restaurer la confiance. C’est pourquoi il a jugé nécessaire de faire des propositions au chef de l’Etat. « Ce que nous devons faire, c’est de lui proposer notre modèle social. Nous avons constaté dans le premier geste qui doit nous rassurer qu’il a maintenu le gouvernement qui a mis en œuvre le plan social qui a échoué. Il faut des mesures d’assouplissement par rapport à la cherté de la vie en réduisant les taxes en ouvrant notre diplomatie sous régionale vers les pays comme le Nigeria, le Togo. Ce qui favorisera notre compétence de pays de transit… », a-t-il souligné.

 

Les 4 principes fondamentaux

En créant le parti Rlc, les membres fondateurs entendent œuvrer pour une conception de l’Etat qui tourne autour de 4 principes fondamentaux : « Nous sommes nés pour confirmer tout ce que nous avons dit au moment des élections présidentielles. Cette élection à laquelle nous avons participé avec foi, audace et engagement. Nous avons été témoin et nous avons été acteur du processus démocratique dans notre pays. Vous devez vous en féliciter et être fier de ce que vous avez fait. Nous voulons finir avec les fractures sociales, les fractures politiques, les fractures économiques, les fractures régionales voire les fractures ethniques. Nous voulons conserver ce que le Bénin a de cher, ce qu’on nous a laissé. Cet héritage, c’est la paix, la capacité de pouvoir dialoguer, de pouvoir résoudre nos crises à travers les méthodes les plus indiquées qui sont bonnes à nous et à notre peuple, ce grand peuple béninois », a laissé entendre Iréné Agossa

Le bureau du parti est composé entre autres de : Président : AGOSSA Josias Iréné ; 1er Vice-Président : SOUDO François ; Secrétaire Général : NAMATA Daouda T. ; Trésorier Général : GODOVO K. Faustin ; Responsable de la Communication : AGBO Josianne

 

Mike M.

Politique – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.