Littoral/Avant-projet de loi sur les associations: Le CPSC échange avec les acteurs

0 3

Cotonou abrite depuis hier, mercredi 9 juin 2021, et ce jusqu’à ce jeudi 10 juin 2021, l’atelier départemental sur l’Avant-projet de loi sur les associations au Bénin. C’est le préfet du département du Littoral, Alain Orounla, qui a présidé l’ouverture des travaux en présence du directeur du Centre de la Promotion de la Société Civile (CPSC), Gil Bachirou Koffe.

 

Le Centre de la Promotion de la Société Civile (CPSC) s’active pour améliorer les lois qui régissent les associations de la société civile. A cet effet,  il a initié depuis plusieurs semaines des démarches en vue de l’amélioration des lois qui  régissent les OSC et à les adapter aux exigences actuelles des organisations de la société civile. L’atelier de Cotonou intervient après ceux organisés dans les 11 départements. Au cours du lancement de l’atelier, Carmen Gaba, point focal CPSC Littoral, est revenu sur la nécessité d’échanger avec les différents acteurs. Pour elle, la rencontre s’inscrit dans une démarche méthodologique proposée par le consultant dans le cadre de l’élaboration de l’avant-projet de loi sur les associations au Bénin démarré au lendemain des états généraux sur les OSC au Bénin. Les assises ont pour objectif de présenter l’avant-projet de loi sur les associations aux OSC du Littoral, de permettre aux OSC de porter leur regard critique sur l’avant-projet, de recueillir les amendements et suggestions des OSC et de disposer d’une masse critique de recommandations de suggestions pour l’analyse et la finalisation dudit avant-projet.

 La professionnalisation et la spécialisation des OSC au Bénin est un enjeu majeur et nécessite obligatoirement l’actualisation de son cadre législatif. Le Directeur du Centre de Promotion de la Société Civile (CPSC), Gil Bachirou Koffe, a, pour sa part, martelé aux participants qu’il est temps que la loi qui les régit s’adapte à l’évolution du monde et aux exigences de la société. Pour le directeur du CPSC, il est temps que la loi qui régisse les associations au Bénin répondent aux besoins des populations. C’est d’ailleurs pour cette raison que sa structure a opté pour une démarche participative dans la rédaction de cet avant-projet de lois en tenant en compte les doléances de tous les acteurs qui proviennent des 77 communes du Bénin. Cette loi, a conclu le Directeur Gil Bachirou Koffe, va permettre de faire asseoir une nouvelle base juridique et règlementaire favorable à l’épanouissement des OSC au Bénin.

Procédant à l’ouverture des travaux, le préfet du département du Littoral, Alain Orounla n’a pas manqué de donner son quitus à cette initiative qui va redorer l’image des associations en République du Bénin.

M.M

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.