Médias: L’Economiste du Bénin célèbre le numéro 2000 de sa parution

0 1

‘’L’Economiste du Bénin’’, premier média d’actualité économique, financière et boursière au Bénin a  fêté son 2000e numéro vendredi 1er octobre 2021. Les festivités se sont déroulées au siège du journal à Cotonou, avec entre autres activités, des échanges avec des experts sur des thèmes liés à l’économie du Bénin, mais également aux modalités pour un travail réussi. 

 

C’est dans une ambiance conviviale que la célébration du 2000e numéro du quotidien ‘’L’économiste du Bénin’’ s’est déroulée. D’entrée, le promoteur et Directeur général a exprimé une action de grâce à Dieu pour ce parcours qui a démarré depuis une dizaine d’années. Pour Léonard Dossou, ‘’L’économiste du Bénin’’, plus qu’un patrimoine, est devenu « notre chose commune ». L’Economiste du Bénin est devenu aujourd’hui un label sous régional et dans tous les continents a déclaré le Directeur général. Tout en exprimant sa reconnaissance au personnel pour l’engagement et aux partenaires pour la confiance placée  en l’équipe, il a pris l’engagement  d’améliorer davantage le contenu « pour qu’il soit vraiment diversifié pour que chacun, quel que soit le secteur d’activités, puisse se retrouver ».

 

Echanges

La première séquence des échanges ayant marqué la célébration, a été assurée par l’ancien Directeur général de la Caisse autonome d’amortissement (Caa) qui a présenté les secteurs porteurs de l’économie béninoise. Gilles Guerard, a évoqué à ce propos, le secteur agricole et les Bâtiments et travaux publics (Btp). Deux plus importants secteurs qui ont impacté l’économie béninoise, lui permettant de figurer parmi les deux pays africains, n’ayant pas connu de croissance négative après la Covid. A en croire sa présentation, la production agricole augmente de 15 à 30 % chaque année grâce aux réformes et investissements dans le secteur. Cette performance est portée par la culture du coton, de la noix de cajou, de l’ananas et les céréales. Le secteur du Btp bénéficie quant à lui, du financement public aussi bien que privé avec la construction durant les cinq dernières  années, de plus de 1700 km de route. Les échanges se sont poursuivis avec la directrice de la société Knms, assistance conseil marketing. Salamath Moustapha-Soulé a pour sa part abordé les modalités du travail en équipe en vue d’atteindre les objectifs. Selon ses propos, chaque membre d’une équipe est unique avec sa vision des choses, ses attentes et sa façon de communiquer et  un bon manager se doit de connaître le caractère de ceux qu’ils dirigent afin d’éviter les conflits. L’expert andragogue, Déo-Gracias Hounnou, lui a abordé les stratégies à adopter pour un travail en équipe réussi. Pour lui, les différences sont des freins au travail en équipe. Il a donc prôné l’acceptation des différences des autres et une bonne communication pour plus d’efficacité dans le travail.

 

Thomas AZANMASSO

Culture – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.