Mise en place d’une Udc dans Djanglanmè à Grand-Popo: Rotary Club de Cotonou le Nautile offre de couples de lapins à l’Association Gbenondou

0 0

L’Association Gbenondou implantée à Djanglanmè dans la Commune de Grand-Popo est désormais impactée par les actions du Rotary Club de Cotonou le Nautile. À travers une délégation conduite par sa Présidente, Michaëla Mèdenou Yêkpè, ce Club service, en guise de don pour la mise en place d’une Unité de développement communautaire (Udc), a gratifié cette Association de couples de lapins et de tout ce qui entre dans le cadre de leur élevage à bon escient. Objectif, participer à l’autonomisation financière de ces femmes et ce, conformément aux recommandations de Shekhar Mehta, Président 2021-2022 du Rotary International.

 

Servir pour changer des vies ! À ce leitmotiv, s’accroche le Rotary Club de Cotonou le Nautile. Ainsi, ce Club dirigé depuis le 1er juillet par Michaëla Mèdenou Yêkpè ne manque pas d’occasion pour matérialiser ce credo. C’est ce qui traduit d’ailleurs sa présence à Grand-Popo, plus précisément dans le village de Djanglamè, auprès du groupement de femmes Gbenondou. Pour l’occasion, le Club a mis à la disposition de ce groupement de femmes, de couples de lapins  ainsi que  tout l’arsenal nécessaire dans le cadre de leur élevage à bon escient. Mieux, Michaëla Mèdenou Yêkpè et sa délégation ont également gratifié les femmes d’une séance de formation en cuniculture entrant en ligne de compte de l’élevage sans anicroches, des lapins. Avant la remise officielle, les Docteurs Fanou Urbain et Camille Adoligbé, respectivement vétérinaire et enseignant chercheur en génétique animale à l’Université d’Abomey-Calavi, tous deux membres du Club, ont entretenu les bénéficiaires sur des conseils pratiques et gestes quotidiens dans l’entretien et le suivi de ces lapins pour une reproduction optimale. « Si vous suivez bien nos conseils, ce sera bien car, nous allons revenir demain. Qu’il y ait donc de l’entretien, de l’amour et  l’entente entre vous », a évoqué le vétérinaire, avant de laisser place à l’universitaire qui n’a pas manqué, au cours de ses explications, de réitérer des conseils aux récipiendaires, sur la reproduction des lapins. Pour la Présidente du Club, cette action traduit la volonté du Président du Rotary International qui selon elle, met un accent particulier sur toute action plaçant les filles, les femmes et les enfants en priorité absolue. «Dans cette ligne droite, nous avons effectué la mise en place d’une Unité de développement communautaire (Udc), dans  ce village. Cette Udc de cuniculture au profit du groupement de femmes Gbenondou de Djanglanmè qui a comme activité principale le maraîchage,  la transformation de produits agricoles et leur vente, a  pour objectif de participer à l’autonomisation  de ces femmes. Nous assurerons la formation continue autour de cet élevage pour qu’elles puissent prendre la main, gérer et en tirer profit. Nous avons également procédé à la même activité   au centre de Yèten dans la commune d’Avrankou. Là-bas, c’était au profit des enfants d’un centre social », a-t-elle décliné avant de lever un coin de voile sur ses impressions à l’issue de la présente action. Elle s’est dite très satisfaite pour l’accueil à eux réservé par les femmes et la mobilisation de celles-ci. Elle espère qu’elles gèreront convenablement ces lapins et qu’ils auront le bonheur de voir l’élevage s’agrandir de lapereaux d’ici deux mois; leur cycle de reproduction étant court. Michaëla Mèdenou Yêkpè a, pour finir, salué l’engagement et la mobilisation des Nautiliens, autour de cette action. «Nous remercions beaucoup le Rotary Club de Cotonou le Nautile qui nous a offert ces lapins et surtout pour la séance de formation et d’information afin de nous accompagner davantage pour que notre quête d’autonomie financière devienne une réalité. Nous sommes très contentes et nous accueillons ces animaux avec les deux bras. Nous promettons de bien les nourrir et les entretenir, afin d’en tirer profit », a, quant à elle, évoqué Eugénie Tohogbé, vice-présidente de ce groupement de femmes.

J.G

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.