Mois du Consommons Local/Panel sur le coton: Assouman et Dossouhoui ventent le progrès réalisé par le Bénin

0 0

Dans le cadre des activités de la 2e édition du Mois d’octobre du Consommons Local, le ministère de l’Industrie et du commerce (Mic) a organisé, jeudi 07 octobre 2021, à la Ccib, un panel sur le coton. Occasion pour les Ministres Shadiya Alimatou Assouman de l’Industrie et du commerce et Gaston Cossi Dossouhoui de l’Agriculture, élevage et pêche (Maep) de mettre en lumière le progrès réalisé par le Bénin. 

 

Lancée vendredi 1er octobre 2021, le Mois du Consommons Local bat son plein à travers plusieurs activités. Et en marge de la célébration de la 3e édition de la Journée mondiale du coton, un panel a été organisé afin de mettre la lumière sur le progrès réalisé par le Bénin en matière de la production du coton. D’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Puisque, de 269212 tonnes de production de coton en 2015, le Bénin a nettement progressé produisant respectivement 458 mille tonnes entre 2016-2017 (alors que le records du Bénin était de 428000 tonnes), 298 mille tonnes entre 2017-2018, 714714 tonnes entre 2018-2019. Ce qui fait du Bénin, le premier producteur de coton en Afrique. De même, malgré les difficultés pluviométriques entre 2019-2020, le Bénin a maintenu le cap en réalisant 730 mille tonnes de coton. Et au Ministre Gaston Cossi Dossouhoui d’envisager les 800 mille tonnes d’ici un an et un millions de tonnes d’ici à deux ans. Selon ses dires, le coton est essentiel dans l’économie du Bénin et la production du coton donne de l’industrie au Bénin.

Pour sa part, la Ministre Shadiya Alimatou Assouman a ajouté que le coton continue de jouer un rôle capital dans les économies de nombreux pays du monde, notamment au Bénin, où il contribue sensiblement à la réduction de la pauvreté, à la satisfaction des besoins d’éducation et de soins de santé, à la croissance économique et enfin, à la garantie de la paix, de la dignité et de la prospérité,  participant ainsi à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). Elle invite les différentes parties prenantes tant au niveau national, régional qu’international à rester mobilisées pour renforcer davantage le rôle important et vital du coton et de ses produits dérivés dans le développement socio-économique des pays producteurs, exportateurs et du C-4.

A.F.S.

Culture – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.