Narcisse Tomety à propos de l’affaire Joël Aïvo: « …un spectacle judiciaire qui déshonore notre pays »

0 0

(Lire sa lettre au Président Talon)

Professeur Tomety

Ma lettre au Président Talon

Monsieur le président, j’ai lu une bonne partie des dépositions du Professeur Aivo devant les juges de la CRIET. J’ai reconnu son style avec une forte conviction que ce qu’il a dit vient d’un homme sincère.

 

Monsieur le Président

Très touchant et il faut être un humaniste pour comprendre la portée de cette expression de foi.

Je soutiens que le Professeur Aivo n’est pas un trafiquant et cet homme de valeur n’a pas sa place dans une prison. Joël enseigne la vertu. C’est un homme brillant intellectuellement que j’ai toujours admiré pour sa rigueur scientifique et ses méthodes de raisonnement.

Frédéric Joël Aivo est une espèce rare en voie de disparition. Je suis bien placé pour affirmer sans la moindre hésitation que c’est le seul acteur venu sur la scène politique, non pas pour distribuer de l’argent volé à l’État et utiliser abusivement les moyens roulant de l’État pour battre campagne… mais a choisi de pratiquer l’éducation à la citoyenneté in situ et en grandeur nature.

Joël n’a pas, en fait, battu campagne mais il a pratiqué l’animation de la vie politique qui n’est pas une opération clientéliste de chanter, raconter des blagues pour faire rire et flatter l’auditoire.

Frédéric est allé informer, sensibiliser et former le peuple dans toutes les contrées durant deux bonnes années pour ouvrir les yeux, déboucher les oreilles et ouvrir les bouches de ses concitoyens. Qui a fait mieux que lui durant les 30 dernières années. Aucun parti politique y compris les nouveaux préfabriqués.

On lui reproche d’avoir osé secoué le cocotier. Il l’a si bien fait que par son action citoyenne, les gens découvrent qu’on peut faire la politique de façon civilisée.

Libérez notre frère Joël et j’adore son  attachement au droit d’aînesse. Il m’a toujours appelé grand frère. C’est un privilège qui se mérite. J’ai pris tout mon temps pour observer afin de mieux comprendre.

Ce qui m’étonne dans cette affaire de blanchiment d’argent et atteinte à l’autorité de l’État sans preuve jusqu’ici, c’est que personne ne nous donne la liste des candidats depuis 1991 qui ont battu campagne sans rien dépenser. Nous avons les yeux pour voir et nous avons vécu la réalité.

Le Bénin offre un spectacle judiciaire qui déshonore notre pays car je n’ai pas le courage de parler de commune patrie.

Libérez sans conditions Joël et tous les autres détenus politiques.

Il est temps que le président Talon exprime la volonté et le courage politiques de libérer tous les détenus politiques et d’opinions. La vivacité d’une société vivante est dans le jeu démocratique et la liberté d’opinion.

Monsieur le président de la république, chef de l’État, chef suprême des armées, chef suprême de la magistrature et chef suprême de l’Administration, tourner le dos à tous vos conseillers visibles et non visibles qui vous incitent à fabriquer des terroristes et des blanchisseurs d’argent.

Beaucoup de vos collaborateurs ne sont pas dans des relations de sincérité avec vous. Ils vous utilisent comme leurs parapluies pour être dans une zone de confort. Beaucoup ne nourrissent à votre égard qu’une loyauté de façade.

 

Avec mes civilités, monsieur le Président.

Simon-Narcisse Tomety

Institutionnaliste

Chef de file des éducateurs en citoyenneté

Politique – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.