Nomination des préfets: Comme au gouvernement, la charpente est restée

0 5

Ils étaient là au départ. En 2016, ils faisaient partie des premiers préfets de l’ère de la décentralisation au Bénin. Avec Patrice Talon, ils poursuivent aujourd’hui la mission à eux confiée, à l’orée du 2e mandat. Au Conseil des ministres d’hier, mercredi, 02 juin 2021, 7 préfets sont maintenus au Poste. Ils ont noms : Déré L. M. Chabi Nah (Atacora), Jean-Claude Codjia (Atlantique), Djibril Mama Cissé (Borgou) ; Christophe H. Mègbédji (Couffo) ; Eliassou Biaou Ainin Soulemane (Donga) ; Daniel Valère Sètonnougbo (Plateau) et Firmin Kouton (Zou). Le chef de l’Etat leur a renouvelé sa confiance, en ce qui concerne la gestion de l’administration territoriale. Ainsi, comme ce fut le cas avec le remaniement ministériel, la plupart des préfets sont maintenus au poste. Des 5 préfets nouvellement nommés, seulement trois préfets ont été en réalité remerciés. Il s’agit des anciens préfets du Mono Comlan Zinsou Sèdzro, de l’Ouémé Joachim Apithy et Mohamadou Moussa de l’Alibori. Le reste est maintenu au poste. Ils forment la charpente autour de laquelle le chef de l’Etat construit sa politique de gestion de l’administration territoriale. Une fois de plus, Patrice Talon donne la preuve qu’il ne se sépare pas de ses hommes de mains. Mais cela voudrait-il signifier que les trois autres qui sont relevés de leurs fonctions ont démérité ? Ou, comme Alain Orounla, seront-ils appelés à d’autres fonctions d’ici quelques jours ?

 

M.M

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.