Obsèques de Nestor Wadagni: Talon à Lokassa, absent à Vidolé : la polémique renaît

0 0

(Boni Yayi, malgré les divergences d’hier…)

Le Chef de l’Etat, Patrice Talon était samedi dernier aux côtés de son ministre d’état en charge de l’économie et des finances, Romuald Wadagni pour prendre part aux obsèques du père de ce dernier. Si la démarche du Président de la République est tout à fait logique, au nom de la République comme à le dire certains de ses collaborateurs, cela ressuscite toutefois le débat autour du ‘’chantre de la Rupture’’ aux côtés de la famille Soglo notamment dans le cadre des obsèques de l’ancienne première dame et députée Rosine Soglo.

 

Rosine Vieyra Soglo, l’ancienne première dame du Bénin et doyenne d’âge de l’Assemblée nationale s’est éteinte le 25 juillet 2021 à Cotonou. Alors que beaucoup s’attendaient à voir le Président de la République présent, malgré la brouille, au domicile de la famille Soglo pour rendre hommage à l’épouse du premier président du Renouveau démocratique, cela n’a pas été le cas. Peut-être qu’il le fera. Tout ce qu’on retient comme acte posé par Patrice Talon pour saluer la mémoire de la défunte, c’est son  post sur facebook relayé sur plusieurs plateformes. « Femme engagée, Rosine Vieyra Soglo aura marqué la vie politique de notre pays pendant de longues années. Nous garderons d’elle l’image d’une femme brave et exceptionnelle. Paix à son âme. Au nom de la Nation, je présente mes condoléances attristées au Président Soglo, aux enfants Léhady et Galiou, ainsi qu’aux familles Vieyra et Soglo » pouvait-on lire sur la page de Patrice Talon. Jusqu’à ce que celle qui se fait appeler « maman » les Béninois fut conduite à sa dernière demeure, samedi, 11 septembre dernier, aucune source n’a en tout cas pu confirmer la présence du Chef de l’Etat au domicile Soglo, encore moins au lieu du déroulement des obsèques au siège Vidolé à Cotonou. Pour plusieurs observateurs, il faudrait faire le lien avec la brouille ayant conduit le fils aîné Léhady Soglo, ancien maire de la ville de Cotonou à l’exil. Beaucoup y voient donc une prise de position de Patrice Talon face à ses aînés dans le fauteuil, Nicéphore Soglo et Yayi Boni, qui critiquent sa gouvernance. Contrairement à certains de ses collaborateurs qui pensent que le président Soglo ne se rend à ces genres de cérémonie que si la République le lui commande, beaucoup d’autres citoyens par contre, pense que le chef de l’Etat a pris position tenant plutôt en compte les déclarations de Rosine Soglo avant sa mort. Les hypothèses ou suppositions ne sont pas exhaustives. Mais, Patrice Talon aux obsèques du désormais ancien Vice-président du Conseil Economique et Social (CES), Nestor Wadagni, le week-end, cela ne fait que raviver la polémique. Certains se demandent sur quelle base ou quels critères motivent le déplacement du premier magistrat du pays chez X ou y ?

Yayi, malgré les divergences d’hier…

Bien qu’il se dit avoir été “cogné“ durant ses mandats à la tête du pays par l’ancienne première dame Rosine Soglo, Boni Yayi n’a manqué aucune occasion de reconnaître le mérite de la défunte. En séjour à Paris au moment de l’annonce du décès, l’ex Chef de l’Etat, Boni Yayi s’était rendu au domicile de la famille Soglo à Paris pour présenter ses sincères condoléances à la famille. De retour à Cotonou, l’ancien leader des cauris s’est également rendu au domicile des Soglo ce samedi 18 septembre 2021. A l’occasion, il a signé le livre de condoléances ouvert dans le cadre des obsèques de l’ancienne première dame Rosine Soglo. Ceci, malgré les divergences d’hier avec la famille Soglo. Une démarche fortement saluée dans l’opinion publique.

Des anciens présidents du Parlement chez Soglo…

 Conduite par le président Bruno Amoussou, une délégation d’anciens présidents de l’assemblée nationale était ce jeudi, 16 septembre 2021 au domicile de Nicéphore Soglo pour lui présenter leurs condoléances suite au décès de Rosine Soglo, ex première dame du Bénin et députée à l’Assemblée nationale. L’occasion pour la délégation de rendre hommage à la mémoire de la disparue avec qui ils ont mené ensemble des combats politiques. Selon la délégation, l’ex première dame et ancienne doyenne d’âge de l’assemblée nationale, Rosine Vieyra Soglo est une femme de rigueur, de combativité dont l’une des caractéristiques est le travail bien fait. Etaient présents aux côtés du président Bruno Amoussou, les anciens présidents Mathurin Koffi Nago et Idji Kolawolé.

M.M

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.