Ouverture de la 2ème session extraordinaire du conseil communal de Bohicon: Le maire reste ouvert à toutes propositions constructives

0 1

En vertu de la loi 97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin, Le maire de la commune de Bohicon, Rufino d’Almeida a procédé, dans l’après- midi d’hier, lundi 28 juin 2021, à l’ouverture de la 2ème session ordinaire du conseil communal au titre de l’année en cours. Dix points sont à l’ordre du jour de cette session statutaire. Il s’agit entre autres de l’adoption du rapport d’activités du 2ème trimestre du maire, de l’adoption du Plan de développement communal (Pdc), de l’autorisation d’octroi d’une subvention pour soutenir le prochain championnat de volley ball qui va se jouer à Bohicon en août, de l’autorisation de signature de convention de partenariat entre la mairie et le Fonds national de l’environnement et du climat (FNEC) dans le cadre de la mise en œuvre de projet relatif au concours <<Villes durables>> puis à l’autorisation de financement complémentaire par la Conafil d’un montant de 9.577.026 FCFA des sous projets communautaires de la première cohorte du projet Access. Ils ont aussi à passer en revue d’autres sujets importants relatifs à l’autorisation de la participation du maire et du président de la commission affaires culturelles, sportives, sociales, équité et du genre au congrès de l’Aimf qui se tiendra à Kigali au Rwanda et autres. Dans son discours d’ouverture, Me Rufino d’Almeida, après avoir rappelé aux conseillers l’engagement et la solidarité qui ont toujours caractérisé chacun lors des débats, s’est dit disposé à toutes propositions objectives allant dans le sens de la construction de la cité et du bien-être des populations de Bohicon. Du rapport d’activités du maire présenté par Francis Kponhonsito, le Secrétaire général de la mairie, il ressort que le taux d’exécution physique du budget exercice 2021 au 31  mai est de 29,66% . Une performance encourageante légèrement en dessous de la prévision. Par rapport au fonctionnement des organes intracommunaux, quelques insuffisances sont notées  par endroits. Il faut retenir qu’en dépit de la présence de la Covid-19, ces organes fonctionnent relativement bien. Néanmoins quelques efforts restent à faire même si l’on note un brin d’espoir quant à l’atteinte des résultats au bout du rouleau. A ce niveau, il a énuméré certaines doléances liées à l’acquisition au profit des services et des agents des motos, des consommables bureautiques, de matériels informatiques, de la connexion internet à haut débit et la réfection des bureaux d’arrondissement. A sa suite, le maire a relevé le piétinement dans  les services offerts aux populations de l’arrondissement de Oussaho qui n’arrive pas à se conformer aux dispositions légales. Une attitude  qui dénote de l’indisponibilité du chef de cet arrondissement à servir le peuple à la base. Un comportement qui pourrait faire perdre de points et de l’argent à la mairie. Ce qui n’est pas du goût du maire. <<L’administration de Oussaho est en arrêt. Si le CA n’est pas en mesure de continuer, qu’il laisse la place à quelqu’un d’autre>>, a laissé entendre Rufino d’Almeida. Parole a été ensuite donnée aux conseillers pour exprimer leurs inquiétudes, leurs observations, leurs satisfactions et leurs suggestions. Au titre des différentes préoccupations soulevées liées au rapport d’activités du maire, le secrétaire général de la mairie, par quelques exercices de démonstration simple, a su leur apporter des éléments de réponses pour éclairer leur lanterne. Le maire y a contribué en évoquant les mesures prises pour la relance des opérations foncières entre temps suspendues. Au terme des débats et échanges au cours de cette première journée de la session, le rapport a été voté à l’unanimité des conseillers présents. Les travaux se poursuivent ce jour pour accoucher les conclusions.

 

Z.T

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.