Paiement des créances de l’Etat aux Mpme: Le Mef a déjà pris les dispositions

0 6

Au conseil des ministres du mercredi 09 juin dernier, une bonne nouvelle est tombée pour les Micro, petites et moyennes entreprises (Mpme). Désormais, le délai de paiement des créances de l’Etat se fera en 30 jours calendaires au plus, dès la constatation du service réalisé. Au Ministère de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni a, d’ores et déjà, pris toutes les dispositions pour la mise en œuvre de la décision.

 

Face aux difficultés des Mpme, et dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires, le gouvernement avait envisagé un délai de 90 jours pour le paiement des prestations des Petites et moyennes entreprises. La loi n°2020-03 du 20 mars 2020 portant promotion et développement des micros, petites et moyennes entreprises en République du Bénin avait alors fixé un délai de 60 jours pour le paiement des créances de l’administration publique, dans le souci de promouvoir l’entrepreneuriat privé. Le rapport présenté mercredi dernier, le chef de l’Etat Patrice Talon a décidé d’aller plus loin que ce que prévoit la loi. C’est alors que le Conseil des ministres a décidé de réduire  à 30 jours calendaires  au plus, le délai de paiement, ceci dès le constat du service fait. Et c’est là qu’intervient le rôle crucial que devra jouer le Ministère de l’Economie et des finances afin de traduire dans les faits la décision du chef de l’Etat.

En homme averti, le ministre Romuald Wadagni avait déjà mis en place, à la Direction du Trésor et de la Comptabilité publique, une plateforme de suivi et de traitement des dossiers. Dès la prise de la décision, le ministre Romuald Wadagni, de concert avec le Ministère du Numérique et de la Digitalisation, a instruit ses services pour étendre la plateforme à tous  les ministères sectoriels afin qu’un suivi des paiements soit fait et que le prestataire soit, au fur et à mesure, informé du niveau d’évolution de son dossier. Laquelle plateforme sera accessible à toutes les structures impliquées dans la mise en œuvre de la réforme, dans un délai de trois semaines au maximum. De même, les dossiers en cours de traitement avant la prise de la décision, seront satisfaits au plus tard la semaine prochaine.

A tout point de vue, cette décision, saluée par le monde des affaires, donnera un nouveau souffle au secteur privé, les Micros, petites et moyennes entreprises étant les plus nombreuses. Le ‘’hautement social’’ annoncé par le chef de l’Etat prend forme et le ministre Romuald Wadagni joue déjà sa partition.

M.M

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.